La question la plus fréquemment posée à propos de l'achat de pièce d'or est "quelle pièce d'or me conseillez-vous d'acheter ?". Des questions complémentaires à cette question générale reviennent souvent : Quel type de pièce faut-il collectionner ? Faut-il acheter des pièces d'investissement, des pièces certifiés ou non certifiées, des pièces françaises ou des pièces d'or du monde, des pièces anciennes ou modernes ?

Quelques pièces d'or du monde...

Photo de diverses pièces d'or Pièce or Maple Leaf 1 once Pièce or demi once Krugerrand Afrique du Sud Pièce or 1/10ème d'once Autriche Pièce or 1/4 d'once American Eagle USA Pièce or 50 pesos Mexique Pièce or 20 francs Coq


Quelques pièces d'or : 1. 20 francs or Coq (taille réelle : 22 mm). 2 Pièce d'or de 50 pesos du Mexique (37,1 mm). 3. Quart d'once d'or USA (22 millimètres). 4. 1/10eme d'once d'or Philharmonique de Vienne (16 mm). 5. 1 once d'or Canada Maple Leaf (31 mm). 6. 1/2 once d'or Krugerrand d'Afrique du Sud (27 mm)

 

Vidéo Achat de pièces d'or : par où commencer ?

Un très large choix de pièces d'or

Il existe un très large choix de pièces d'or et il est vrai qu'il y a de quoi s'y perdre pour un débutant.

Cette diversité de pièces d'or s'explique par le rôle majeur joué par l'or dans de nombreuses civilisations au cours de l'histoire. L'or a été transformé en monnaies depuis les premières monnaies grecques antiques il y a 2600 ans, et la fabrication de pièces d'or continue aujourd'hui encore : toutes les grandes nations continuent à fabriquer des pièces d'or et rien n'indique qu'elles ont l'intention de s'arrêter...

Acheter des pièces d'or anciennes ou modernes ?

On ne peut pas raisonnablement conseiller à un collectionneur inexpérimenté d'acheter de très anciennes pièces d'or, telles que des monnaies d'or romaines : ces pièces sont souvent très chères et demandent des connaissances précises. Un collectionneur inexpérimenté a toutes les chances de faire le mauvais choix.

Il est donc préférable d'écarter dans un premier temps les monnaies les plus anciennes, au moins jusqu'aux pièces du XIXème siècle, ce qui exclut par exemple les véritables Louis d'or qui, de même que les pièces d'or antiques ou médiévales, demandent des connaissances numismatiques précises et correspondent à des règles de marché très particulières.

Privilégier les pièces d'or produites à partir de 1800 et les pièces d'or modernes

Les néophytes ont tout intérêt à acheter plutôt des pièces d'or produites après 1800. Ces pièces, pourvu que leur titre d'or fin soit supérieur à 900 millième (90% d'or pur) sont exonérées de TVA, mais ce n'est pas le critère principal du choix.

On peut dire qu'après 1800 l'âge de la production industrielle des pièces d'or commence : toutes les grandes nations fabriquent des pièces de très haute qualité technique selon des strandards constants, ce qui n'était pas forcément le cas auparavant : certaines pièces ont été fabriquées artisanalement, au marteau, jusqu'au XVIIIème siècle. Cela ne veut pas dire que ces pièces ne sont pas intéressantes, ou que leur valeur est moindre, bien au contraire. Mais un débutant a tout intérêt à acheter des pièces de l'âge industriel qui sont sûrement moins rares mais aussi moins chères et surtout moins difficiles à appréhender. Il vaut donc mieux aller du plus simple au plus compliqué...

Les pièces d'or du XIXème siècle et les pièces d'or modernes

Parmi les pièces d'or de l'âge industriel, le collectionneur peut acheter des monnaies qui ont fait l'objet d'une cotation en bourse jusqu'en 2004 et qui sont très "liquides", c'est-à-dire faciles à acheter et à revendre. Parmi ces pièces on peut citer les pièces d'or françaises de 20 francs (dites aussi "Napoléons"). Parmi ces pièces d'or françaises, les pièces d'or de type 20 francs coq sont une bonne entrée en matière pour un débutant : cette pièce permet de découvrir l'aspect d'une pièce d'or commune, son poids, sa taille. Au premier abord, les néophytes ont l'impression d'avoir en main une pièce de 20 centimes d'euro, soit pas grand'chose, mais ils perçoivent rapidement que le métal contenu par ces pièces a quelque chose de spécial...

Les pièces d'or de 20 francs coq se vendent généralement avec une faible prime, c'est-à-dire que leur prix de vente est proche de la valeur de l'or qu'elles contiennent (voir cette page : valeur du Napoléon). Le collectionneur débutant prend donc peu de risque de faire un achat à perte s'il achète ce type de pièce. Cependant il faut garder à l'esprit que les cours de l'or fluctuent perpétuellement soit à la hausse soit à la baisse et que la valeur de la pièce peut augmenter ou diminuer en conséquence.

Outre les pièces françaises de 20 francs or, on peut également citer les principales pièces cotées jusqu'en 2004, comme le souverain d'or d'Angleterre, les pièces d'or américaines de 5, 10 et 20 dollars, les pièces d'or de 20 francs Suisses, bien connues dans le monde entier, ou encore les grosses pièces d'or de 50 pesos du Mexique (voir une liste de pièces communes et leur prix sur cette page : Cours des pièces en or

Il peut être intéressant de commencer une collection de pièce d'or avec des pièces françaises de 10 francs or qui présentent l'avantage d'avoir un prix relativement bas, bien que leur prime à l'achat soit supérieure à la prime des pièces d'or de 20 francs.

Les pièces d'or d'investissement modernes

Une bonne manière de débuter une collection de pièces d'or consiste à acheter des pièces d'or modernes produites par les grandes nations du monde. Parmi ces pièces on peut citer bien sûr les pièces d'or des Etats-Unis (les "Gold Eagle"), qui sont les pièces d'or les plus vendues dans le monde.

Il faudrait citer égalements les pièces d'or du Canada (les Maple leaf), de Chine (les Pandas), d'Autriche (les Philharmoniques de Vienne), d'Angleterre (les Britannia), du Mexique (les Libertads), d'Afrique du Sud (les Krugerrand) ou encore d'Australie (les Kangourous). Cette page présente les principales pièces d'or une once dans le monde.

Des petites pièces d'or pour commencer...

Les pièces d'or d'une once sont les pièces d'or d'investissement par excellence, mais leur prix déjà conséquent n'en fait pas les bonnes candidates pour un collectionneur débutant.

Heureusement, les Monnaies du monde entier ont fait des efforts méritoires (mais aussi intéressés bien sûr) depuis les années 1980 pour démocratiser leurs pièces d'or d'investissement : elles ont commencé à produire de petites pièces divisionnaires d'un dixième d'once, d'un quart d'once et d'une demie once. Certaines Monnaies fabriquent même de petites pièces d'or d'1/20 d'once, dont le prix est bas et démocratique si l'on peut dire. Récemment la Monnaie Royale du Canada a même commercialisé une petite pièce d'or d'un gramme d'or pur d'une valeur faciale de 50 cents candadiens. La pièce, très petite est scellée dans un emballage spécifique. Son prix est très abordable. L'inconvénient de ces pièces, c'est qu'on ne peut pas les manipuler directement à moins de les desceller, ce qui ôte le plaisir de manipuler directement une pièce d'or.

Débuter en achetant des pièces d'or communes à faible prime

Pour conclure on peut donc conseiller ceci au collectionneur débutant : il est préférable d'acheter d'abord des pièces communes, postérieures à 1800 car elles sont communes mais liquides (faciles à acheter et à revendre) et leur prix est raisonnable (leur prix de vente s'écarte assez peu de la valeur de l'or qu'elles contiennent).

Les pièces d'or de type 20 francs coq sont parfaites pour un premier contact, mais les pièces de 10 francs or, moins chères, peuvent aussi constituer une bonne entrée en matière.

Les pièces d'or d'investissement modernes d'1/10eme d'once d'or ou d'1/4 d'once sont aussi une bonne façon de commencer une collection pour les mêmes raisons : leur prix est relativement abordable et le risque de faire des pertes est limité.

Pour finir, disons enfin que le collectionneur débutant, passé le premier contact avec les pièces, aura tout intérêt à se documenter pour approfondir sa collection à bon escient...

Pour les gros investisseurs acheter des pièces d'or d'investissement internationales

Les collectionneurs pourront se contenter d'acheter quelques pièces isolées pour commencer. Mais les investisseurs qui souhaitent placer des sommes plus conséquentes souhaiteront sans doute acheter de plus grandes quantités de pièces. C'est tout à fait possible grâce à la distribution par les grands fabricants internationaux de conditionnement des pièces en grandes quantités (tubes et boites composées de plusieurs tubes de pièces, ou "monster boxes").

Photo d'un tube contenant 10 pièces d'or d'une once Philharmonique de Vienne

Tube contenant 10 pièces d'or d'investissement d'une once Philharmonique de Vienne, pour les investisseurs
Exemple de pack de 10 pièces d'or d'une once pour les investisseurs

Acheter des pièces d'or

Acheter des pièces d'or (Achat Or et Argent.fr)

Autres pages sur les monnaies d'or


Faut-il acheter des lingots ou des pièces d'or ?

Les pièces d'or américaines anciennes ou modernes sont toujours très appréciées par les collectionneurs aussi bien que par les investisseurs.

Les trois pièces d'or présentées en photo ci-dessous, sont des monnaies classiques.

La pièce de 5 dollars or Liberté datée de 1895 fait partie d'une série de pièces frappées entre 1839 et 1908.

Les pièces d'or 5 dollars Indian Head, quant à elles, ont été émises entre 1908 et 1929.

Enfin les quart d'once d'or ont une valeur faciale de 10 dollars mais un diamètre proche des deux pièces précédemment citées (22 mm contre 21,6 mm). Leur fabrication a commencé en 1986 et se poursuit encore de nos jours. Elles font partie des pièces d'or d'investissement.

Photo des 3 pièces d'or américaines

Photo avers et revers des 3 pièces d'or américaines
3 pièces d'or américaines classiques : 5 dollars Liberty Head, 5 dollars Indian Head et 10 dollars American Eagle 1/4 d'once

De la conquête de l'Ouest à nos jours...

Ces trois pièces illustrent assez bien l'histoire de l'Amérique du XIXème siècle à nos jours. Les pièces de 5 dollars Liberté (dites aussi "half eagles" ou "demi aigles" car la pièce de base était l'Aigle de 10 dollars), a été frappé pendant toute la seconde moitié du XIXème siècle dans des quantités importantes notamment à partir de 1848 et de la découverte de l'or de Californie. Mais l'or des mines d'Alaska a également été utilisé pour fabriquer ces monnaies, qui illustrent l'irrésistible ascension d'une nation en devenir. Ces pièces sont celles qui ont eu cours pendant la conquête de l'Ouest. Leur style est tout emprunt d'un clacissisme néo-classique.

La pièce de 5 dollars tête d'Indien qui a remplacé la pièce à la Liberté est spéciale car elle est incuse, c'est-à-dire gravée en creux, ce qui est une bizarrerie du monnayage américain. Le sujet de la pièce, la tête d'Indien est aussi curieux : l'Amérique rend hommage à un peuple qu'elle massacré sans scrupules à peine quelques années auparavant. La fabrication de ces pièces a pris fin en 1929, année du déclenchement de la grande crise économique. Suite à cette crise, les américains se sont vu interdire la possession d'or. Cette interdiction a duré de 1933 jusqu'en 1975. Les américains se sont alors mis à acheter des pièces d'or étrangères : 50 pesos du Mexique, Krugerrand d'une once d'Afrique du Sud ou encore Maple Leaf du Canada.

C'est en 1986 seulement que la Monnaie américaine a relancé la production de monnaies d'or, avec la fabrication de nouvelles pièces d'or d'investissement de 1/10 d'once, 1/4, 1/2 et 1 once d'or pur à 916,7/1000 (alors que les pièces antérieures avaient un taux de fin de 900/1000). Il s'agissait de reprendre le marché tenu pendant longtemps par l'Afrique du Sud. Ce but a été atteint au delà de toutes les espérances puisque les nouvelles pièces d'or d'investissement américaines sont devenues les plus vendues non seulement aux Etats-Unis (chauvinisme oblige), mais aussi dans le monde entier... On peut noter que ces pièces reprennent le dessin de la Liberté d'Augustus Saint Gaudens, qui a été représenté pour la première fois sur les pièces d'or de 20 dollars US en 1907. Il s'agit sans conteste d'un des plus beaux motifs du monnayage américain.

Bref, ces trois pièces sont un bon condensé d'Amérique et méritent sûrement d'être collectionnées, et pas seulement pour l'or pur qu'elles contiennent...

Autres pages sur les monnaies américaines

Comment collectionner et investir dans les pièces de monnaie américaines

Gold buffalo une des plus belles pièces d'or d'investissement

Photos des pièces en or américaines

Napoléon a fait fabriquer 2 pièces d'or qui portent son nom, les pièces de 20 francs or et les pièces de 40 francs or ou double Napoléons. Leur fabrication a été lancée suite à la création du Franc Germinal. Explications.

Le coup d'état du 18 brumaire an 8 (9 novembre 1799) a permis à Napoléon Bonaparte d'établir le gouvernement consulaire.

Dans un premier temps les monnaies existantes n'ont pas été modifiées.

Image d'une pièce d'or de 20 francs Napoléon Ier, avec l'Empereur en arrière-plan

Image d'une pièce d'or de 20 francs Napoléon Ier, avec l'Empereur en arrière-plan

Vidéo les pièces d'or de Napoléon

Les pièces d'or de Napoléon naissent suite la création du Franc Germinal


Ce n'est que le 17 germinal an XI (7 avril 1803) que Bonaparte qui n'était encore que premier consul, a promulgué un décret sur les monnaies. Les pièces d'or de type Napoléon sont créée sous le Consulat par la loi du 7 germinal an XI (28 mars 1803). Cette loi a créé le franc dit germinal, de « cinq grammes d'argent, au titre de neuf dixième de fin ».

Pièce de 1 franc argent ou Franc Germinal

Pièce de 1 franc argent ou Franc Germinal

Son article 6 prévoit la fabrication de « pièces d'or de vingt francs » — le napoléon — « et de quarante francs » — le double-napoléon. Son article 7 fixe leur titre à « neuf dixième de fin » — 900 millièmes d'or — « et un dixième d'alliage ». Son article 8 fixe leur poids : « Les pièces de vingt francs seront à la taille de cent cinquante-cinq pièces au kilogramme ; et les pièces de quarante francs à celle de soixante dix-sept et demie ». Autrement dit la pièce de 20 francs or pèse 6,45 grammes dont 5,80 grammes d'or pur et la pièces de 40 francs or 12,90 grammes dont 11,61 grammes d'or pur. Le diamètre de la pièce de 20 francs est fixé à 21 millimètres et à 26 millimètres pour la pièce de 40 francs or.

Pièce de 20 francs or Napoléon

Pièce de 20 francs or Napoléon

Pièce de 40 francs or Napoléon

Pièce de 40 francs or Napoléon

Il existe donc 2 types de pièces d'or de Napoléon Ier, les pièces de 20 francs or et les pièces de 40 francs or ou double-napoléons.

Les pièces d'or Napoléon succèdent aux Louis d'or qui étaient les pièces d'or françaises depuis le règne de Louis XIII.

Ces pièces devaient leur nom au portrait des rois qu'elles représentaient. Après la tempête révolutionnaire, Napoléon a remplacé la royauté par l'Empire.

Les pièces d'or de Napoléon remplacent les Louis d'or

Les pièces d'or de Napoléon remplacent les Louis d'or

C'est désormais son portrait qui apparaît sur les pièces. On nomme donc ces nouvelles pièces les "Napoléons". Mais l'habitude de désigner les pièces d'or françaises sous le nom de "Louis d'or" ne disparaît pas. Les Napoléons et les Louis d'or sont souvent confondus.

Dans un premier temps les pièces d'or représentent Bonaparte Premier Consul. Sur le revers on peut voir 2 banches d'olivier au milieu desquelles se trouve la valeur de la pièce et en dehors la légende République Française, avec l'année de fabrication. La tranche des pièces porte la légende "Dieu protège la France".

Le portrait de Bonaparte Premier Consul sur les pièces de 20 francs or a été gravé par Tiolier. Les pièces d'or de 40 francs sont l'oeuvre du graveur Droz. On lit la date alternativement en chiffres romains (an XI) ou en chiffres arabes (an 12).

Napoléon conserve la mention "République française" avant de la remplacer par "Empire français"

En 1804, Napoléon est devenu Empereur des français et son titre officiel devient Napoléon premier. Exit Bonaparte Premier Consul. Cependant afin d'éviter de blesser ses amis républicains qui se sont tant battus pour supprimer la monarchie et qui ont guillotiné Louis XVI, Napoléon transige. Dans un premier temps les pièces de 20 francs or et 40 francs or porteront encore au revers la mention République française. Les apparences sont sauves. Les pièces d'or de Napoléon sont datées d'après le calendrier révolutionnaire (ans 12 13 et 14) jusqu'au retour du calendrier grégorien en 1806.

Ce n'est qu'en 1809 que la fiction de la République française disparaît sur les pièces d'or de Napoléon. Elle est remplacée par la mention "Empire français".

Pièce de 20 francs or Napoléon Empire français

Pièce de 20 francs or Napoléon Empire français

On note qu'à partir de 1807 Napoléon est représenté sur les monnaies avec la couronne de lauriers. Cette couronne était attribuée aux généraux victorieux dans l'antiquité.

Les pièces d'or de Napoléon ont été frappées jusqu'en 1815, après la première Restauration et après la défaite de Waterloo.

Les Napoléons survivent à la fin de l'Empire napoléonien

Les différents régimes politiques qui ont succédé à l'Empire de Napoléon Ier ont conservé les pièces d'or instituées par la loi du Franc Germinal. Les pièces ont été fabriquées en grande quantités jusqu'en 1914 et même au delà. Les derniers Napoléons ont été frappés au cours des années 1950, ce sont les refrappes dites Pinay. Bien entendu les régimes politiques qui ont succédé au Premier Empire ont modifié les motifs des pièces en supprimant le portrait de Napoléon Ier. Mais les pièces ont gardé les mêmes caractéristiques techniques. Et leur nom "Napoléon" s'est imposé pour désigner toutes les pièces de 20 francs or, quel que soit leur motif et le régime qui les a fait frapper.

Autres pages sur les pièces d'or en Franc

Les pièces françaises de 20 francs or : les "Napoléons"

LOUIS d'OR et NAPOLEON : 4 différences essentielles

Photos des Pièces de 20 francs or

Le catalogue le Franc réédité en livre de poche [catalogue de cotation des pièces en Franc, dont les Napoléons]

Le Gadoury rouge : un catalogue de référence pour collectionner les francs

Acheter des pièces de 20 francs or

Les pièces d'or de 20 francs Suisse de type Vreneli sont une excellente alternative aux pièces d'or d'investissement françaises de type Napoléon. Ces pièces sont aussi connues sous le nom de "croix Suisses" en raison de la présence du symbole national Suisse au revers des pièces. Les pièces d'or de type 20 francs Suisse Vreneli sont connues et appréciées dans le monde entier pour leur beauté. Cependant lors de leur lancement ces superbes monnaies d'or ont fait l'objet de très vives discussions.

Pièce de 20 francs or Suisse Vreneli

Pièce or 20 francs Suisse Vreneli avers revers

Vidéo : Les pièces d'or de 20 francs Suisses : une excellente alternative aux Napoléons

Pièce d'or 20 francs Suisse Helvetia : des pièces au style classique

La fabrication des pièces d'or de 20 francs Suisse a commencé tardivement. Les premières pièces de 20 francs ont été frappées en 1883 seulement. Il s'agit des pièces de type 20 francs que l'on appelle couramment Helvetia. Helvetia est une figure allégorique féminine personnifiant la Confédération suisse. Pourtant la tête représentée à l'avers de la pièce est bien une personnification de la liberté, comme on peut le lire sur le diadème qu'elle porte.

Pièce de 20 francs or Suisse de type Helvetia

Pièce or 20 francs Suisse Helvetia avers revers

Ces premières pièces d'or fédérales ont été fabriquées selon les critères de l'Union monétaire Latine instituée en 1865 entre la France la Suisse la Belgique et l'Italie. Les pièces de 20 francs or reprennent donc exactement les caractéristiques techniques des pièces françaises de 20 francs or connues aussi sous le nom de "Napoléons".

Dès leur mise en circulation, les pièces de type 20 francs or Helvetia ont fait l'objet de très vives critiques. On a reproché à ces pièces d'avoir été gravées par un étranger, l'Allemand Karl Schwenzer de Stuttgart, d'après les dessins d'Albert Walch pour l'avers et de Christian Bülher pour le revers. Le dessin du portrait de l'avers est de style parfaitement classique, c'est-à-dire à l'antique et tout à fait conforme au représentations que l'on pouvait voir sur les pièces à l'époque. On pourrait comparer ces portraits aux images de la Liberté sur les pièces de 5 10 et 20 dollars or américaines ou encore aux pièces françaises de type 20 francs or Cérès.

Des monnaies d'or de style classique...

Photo de 3 pièces d'or au portrait classique : 20 francs or Cérès, 5 dollars Etats-Unis et 20 francs or Helvetia

On a reproché d'emblée aux pièces de types 20 francs Helvetia de "ne pas dépasser la limite de l'ordinaire" ce qui est sans doute une critique excessive. Il semble plutôt qu'une partie des critiques aient mal supporté que la pièce de 20 francs or d'essai frappée en 1871 par le graveur Suisse Edouard Durussel ait été écartée à l'époque car la tête d'Helvétia aurait été trop petite pour le champ qu'elle devait remplir.

En ce qui concerne le revers de la pièce, on lui a reproché de déformer la Croix fédérale, formée dès l'origine de cinq carrés parfaits pour en faire une croix dont les bras sont plus larges que le montant...

Mais les détracteurs de cette première pièce de 20 francs or Suisse ont surtout très mal supporté qu'un homme seul, Monsieur Hammer, qui était alors chef du département des finances, ne choisisse le graveur et le dessin de la pièce.

Ces critiques ont été entendues quand il s'est agi de créer une nouvelle pièce de 20 francs or. C'est à l'issue d'un concours que le graveur de la pièce qui devait succéder à Helvetia a été désigné. Il s'agissait cette fois-ci d'un Suisse authentique, Fritz Ulysse Landry. Mais le choix du type définitif n'a pas été sans mal.

C'est en 1895 que le concours pour trouver un nouveau dessin aux pièces de 20 francs or a été lancé. La nouvelle effigie devait rendre Helvetia accessible à un large public en Suisse en s'appuyant sur un motif national, avec une représentation historique allégorique ou symbolique. Il fallait donc trouver une représentation qui ne soit pas interchangeable avec d'autres allégories mais qui présente des caractéristiques spécifiquement Suisses.

Les propositions de Fritz Landry

Les propositions de Fritz Landry

Aucun des projets proposés ne reçut le premier prix. Fritz Landry n'obtint que le second prix du jury. Les membres du jury trouvèrent que sa personnification d'Helvetia était trop jeune, trop personnalisée et trop rêveuse. Landry devait revoir sa copie pour lui donner un aspect plus maternel.

Fritz Landry fit une nouvelle proposition à l'automne 1895. Sur cette deuxième proposition, Helvetia n'avait plus les cheveux au vent. Ils était apprivoisés si l'on peut dire avec une tresse nouée au dessus de la tête. Mais cette nouvelle proposition fut encore une fois discutée. La figure d'Helvetia était jugée trop pastorale. Mais le célèbre numismate Imhoof-Blumer affirma que le projet sortait des sentiers battus et de la banalité en rompant avec les figures à l'antiques qui avaient été représentées sur de nombreuses monnaies par le passé.

C'est ainsi que les premiers essais furent exécutés et envoyés au jury, qui s'empressa de rejeter la pièce à cause d'une mèche folle qui flottait au vent et donnait à la personnification de la Suisse l'aspect d'une jeune fille frivole. Cette mèche rebelle fut promptement supprimée. Les premières pièces furent frappées et mises en circulation.

La controverse se poursuivit dans le public. Une partie du public pensait que l'on ne pouvait pas représenter une nation digne telle que la Suisse avec une femme si jeune. Il aurait fallu une figure plus maternelle. D'autres trouvaient que la représentation des montagnes à l'arrière-plan ne convenait pas pour une nation industrielle moderne. D'autres encore auraient voulu voir la figure de Guillaume Tell sur les monnaies plutôt qu'une allégorie féminine...

Il semble que la longévité de la pièce de 20 francs or Suisse Vreneli, qui a été fabriquée jusqu'en 1948, a donné raison à l'audace stylistique. La pièce fait partie aujourd'hui encore des pièces d'or d'investissement les plus appréciées dans le monde.

Pour conclure il faut expliquer pourquoi cette pièce porte le nom de "Vreneli". Cette désignation a été donnée aux pièces de Fritz Landry pour la première fois en 1943. Vreneli est un diminutif du prénom féminin Verena, qui reste populaire aujourd'hui encore en Suisse.

Autres pages sur les pièces d'or de Suisse

Une mèche de cheveux à 144000 euro sur une rare pièce d'or Suisse

Pièce cotée : pièce de 20 Francs Suisse [Photos et descriptions]

Acheter des pièces de 20 francs or Suisses [Achat Or et Argent.fr]

Les pièces de 40 francs or, qui sont des "doubles Napoléons", ont été frappées entre 1803 (An XI) et 1839.

Ces monnaies d'or de quarante francs pèsent 12,9 grammes, leur titre est de 900/1000 d'or fin et leur diamètre est de 28 millimètres.

Exemple de pièce de 40 francs or de Napoléon Ier

Exemple de pièce de de 40 francs or

Pièce de 40 francs or de Napoléon Ier, 1811 A

Exemples de pièces de 40 francs or à l'effigie de Napoléon, Louis XVIII, Charles X et Louis Philippe

Exemples de pièces de 40 francs or

Vidéo : Acheter des pièces de 40 francs or ou "double Napoléon"

Les types de pièces 40 francs or

Il existe des pièces d'or de 40 francs de 11 types différents :

 

  1. 40 francs or Bonaparte Premier Consul
  2. 40 francs or Napoléon tête nue calendrier révolutionnaire
  3. 40 francs or Napoléon tête nue calendrier grégorien
  4. 40 francs or Napoléon tête nue type transitoire
  5. 40 francs or Napoléon tête laurée République française
  6. 40 francs or Napoléon tête laurée, Empire français
  7. 40 francs or Louis XVIII
  8. 40 francs or Charles X premier type
  9. 40 francs or Charles X 2ème type
  10. 40 francs Charles X 2ème type, tranche inscrite en relief
  11. 40 francs Louis Philippe

Des pièces de collection ou d'investissement ?

Pendant longtemps, les seules pièces d'or disponibles sur le marché de l'or ont été une série de pièces classiques, fabriquées au XIXeme siècle. Dans cette liste, il y avait les pièces françaises de 20 francs or bien sûr (les "Napoléons"), mais aussi les pièces de 20 francs or Suisses, les Souverains d'Angleterre, les pièces de 5, 10 et 20 dollars or américaines, les 50 pesos or du Mexique, les pièces de 20 Reichmarks d'Allemagne, ou encore, entre autres, les pièces de 5 roubles or de Russie.

Ces pièces sont encore disponibles à l'achat pour l'essentiel, mais l'offre en matière de pièces d'or d'investissement a été largement renouvelées depuis l'introduction d'une nouvelle pièce d'investissement à la fin des années 1960, le Krugerrand d'or d'une once d'Afrique du Sud, commercialisée pour la première fois en 1967.

Photo de quelques pièces d'investissement modernes

Photo de quelques pièces d'or modernes'

Pièce d'or Américan Eagle d'une once (Etats-Unis) | Pièce d'or Canada Maple Leaf 1 once | Pièce d'or Britannia 1 once (Royaume-Uni) | Pièce d'or Philharmonique de Vienne 1 once (Autriche) | Pièce d'or Gold Buffalo 1 once (Etats-Unis) | Pièce d'or d'une once Panda de Chine | Pièce d'or 1 once Kangourou d'Australie

Pour acheter ces pièces et bien d'autres encore, cliquez sur l'image ou sur ce lien : achat pièces d'or modernes

Vidéo : Investir dans les pièces d'or modernes

La première pièce d'or d'investissement moderne : le Krugerrand d'Afrique du Sud

Les Krugerrands ont été lancés par la Monnaie d'Afrique du Sud en 1967 pour dynamiser les ventes d'or du pays à l'exportation, et notamment aux Etat-Unis. Pendant longtemps la détention d'or a été interdite pour les particuliers aux Etats-Unis. La Monnaie d'Afrique du Sud a donc lancé des pièces d'or ayant cours légal pour leur poids en or (c'est-à-dire 1 once d'or pur, soit 31,103 grammes). Ces pièces ont un alloi de 91,7 pour cent, c'est-à-dire qu'elles contiennent 91,7 pour cent d'or pur et 8,3 pour cent de cuivre. Les Krugerrand pèsent donc 33,93 grammes (1 once d'or pur + 8,3 % de cuivre).

Le fait que les Krugerrands soient des pièces à cours légal a permis aux américains qui souhaitaient acheter de l'or de s'en procurer légalement. C'est ainsi que la pièce fabriquées à seulement 40000 exemplaires l'année de son lancement a connu par la suite un succès phénoménal, aux Etats-Unis mais aussi dans le monde entier : depuis 1967, plus de 44 millions de pièces ont été fabriquées et vendues. En 1978, année de l'apogée de la production, plus de 6 millions de Krugerrand d'or d'une once ont été fabriqués.

Déclin du Krugerrand, arrivée de nouvelles pièces sur le marché de l'or

La production des Krugerrand a connu un âge d'or, si l'on peut dire, jusqu'à ce que les pays Occidentaux n'instaurent un boycott politique et économique contre le régime d'Apartheid de l'Afrique du Sud. En raison du boycott, la production et les ventes de Krugerrand d'or se sont effondrées : par exemple seules 8285 pièces ont été produites en 1995. La production des Krugerrands a connu un certain renouveau après la fin de l'Apartheid et surtout avec le regain international pour l'or après la grande crise de 2008, mais même si le Krugerrand reste une pièce d'or d'investissement très connue et appréciée dans le monde entier, les chiffres de vente des années 1970 n'ont jamais été retrouvés.

Pour répondre au succès du Krugerrand, plusieurs grandes Monnaies ont choisi à leur tour de fabriquer et de commercialiser des pièces d'or d'investissement : à partir des années 1980, les Monnaies du Canada, des Etats-Unis, de Chine, d'Autriche, d'Autralie ou encore de Grande Bretagne ont mis sur le marché des pièces d'investissement modernes produites chaque année et ont profondément renouvelé le marché des pièce d'or d'investissement.

Les grandes Nations commercialisent de nouvelles pièces d'or d'investissement

La Monnaie Royale du Canada a ainsi lancé en 1979 la "Feuille d'Erable" (ou "Maple Leaf" en anglais), une pièce d'investissement d'une once d'or pur portant le symbole du Canada. Cette pièce d'or a connu un énorme succès international, qui ne se dément pas aujourd'hui encore. La pièce fait partie des plus importantes pièces d'or d'investissement dans le monde.

D'autres pays, comme la Chine, ont à leur tour lancé leur propre pièce d'or d'investissement. La Chine a commercialisé ses premières pièces d'or au Panda en 1982. La production des Pandas d'or de Chine se poursuit aujourd'hui encore. Chaque année le dessin du panda au revers de la pièce est modifié ce qui donne à ces pièces un intérêt de collection supplémentaire. Notons que depuis 2015, les Pandas d'or sont passés au système métrique : les anciennes pièces d'une once n'existent plus, elle ont été remplacées par des pièces qui pèsent désormais 30 grammes d'or pur.

Pour répondre au succès des Krugerrands d'Afrique du Sud et des Maple Leaf du Canada, la Monnaie des Etats-Unis a lancé les pièces d'or d'investissement "American Eagle" en 1986. Ces pièces, qui ont un titre de 916,7 millimèmes, sont aujourd'hui les plus vendues dans le monde. Les Etats-Unis ont également mis sur le marché en 2006 une superbe pièce d'or d'une once d'or pur à 999,9 millièmes, le "Bison d'or" ou "Gold Buffalo", une pièce d'or superbe qui évoque l'Amérique du Far West.

D'autres nations, telles que l'Autriche, l'Australie ou plus récemment la Grande-Bretagne ont aussi produit et commercialisé leurs propres pièces d'or d'investissement.

L'Autriche a commercialisé ses premières pièces d'or d'investissement d'une once, les "Philharmoniques de Vienne" en 1989. Ces pièces ont connu un très grand succès notamment au cours des années 1992, 1995 et 1996. Elles ont cours légal en Autriche et sont à l'heure actuelle les seules pièces d'or ayant une valeur faciale libellée en euros. Leur succès, considérable, ne se dément pas aujourd'hui encore.

Rajoutons à cette liste les pièces d'or d'Australie, lancées pour la première fois en 1986. Au départ le motif choisi était une pépite d'or (pièces frappées entre 1986 et 1989), mais ce dessin a été remplacé par un animal emblématique d'Australie, le Kangourou, dont le dessin sur les pièces est renouvelé chaque année (de même que les Pandas d'or Chinois).

Pour finir ce tour d'horizon des pièces d'or d'investissement modernes, on peut citer les Britannia de Grande Bretagne, qui sont fabriquées en petites quantités depuis 1987 et dont la production a nettement augmenté ces dernières années.

Les pièces d'or d'investissement modernes : une offre internationale largement renouvelée

On voit que l'offre de pièces d'or d'investissement modernes a été très largement renouvelées de puis la fin des années 1960.

Les investisseurs peuvent aujourd'hui se tourner vers les pièces d'or produites par diverses Nations, Afrique du Sud, Canada, Australie, Etats-Unis, Chine, Autriche, ou encore Grande-Bretagne.

Ces pièces d'investissement ont une teneur en or garantie par les gouvernements qui les fabriquent et elles sont cours légal dans leur pays d'origine, ce qui est de nature à rassurer les acheteurs et qui explique en grande partie le succès qu'elle rencontrent.

Notons pour conclure que les grands Instituts monétaires qui fabriquent les pièces d'or évoquées ci-dessus ont fait de effort pour élargir leurs gammes de pièces avec des monnaies divisionnaires plus petites et moins chères qu'une once (pièces d'1/20 d'once, 1/10eme d'once 1/4 d'once, 1/2 once), ce qui permet à tous les investisseurs, y compris les plus modestes, d'acheter des pièces d'or modernes.

Acheter des pièce d'or d'investissement modernes

Les pièces d'or d'investissement modernes évoquées ci-dessus sont immédiatement disponibles à la vente sur le site Achat-Or-et-Argent.fr, cliquez sur le lien ci-dessous pour les découvrir : Pièce d'or d'investissement d'1 once

Les pièces d'or américaines de 5 dollars sont des monnaies classiques. Leur histoire, très intéressante est présentée ci-dessous.

Pièce de 5 dollars or tête d'indien

Pièce de 5 dollars or tête d'indien

Vidéo : 5 dollars Or tête d'Indien

Des pièces d'or américaines classiques