Combien vaut cette pièce ? C'est la question que se posent la plupart des personnes qui découvrent une pièce de monnaie inhabituelle, ancienne ou étrangère.

3 éléments très importants qui déterminent la valeur d'une pièce de monnaie

3 éléments très importants qui déterminent la valeur d'une pièce de monnaie

La valeur des pièces de monnaie est déterminée par 3 éléments très importants.

Vidéo sur les 3 éléments très importants qui déterminent la valeur d'une pièce de monnaie

Premier élément déterminant : les quantités fabriquées

Le premier élément est la quantité de pièces fabriquées. En effet les Institutions monétaires modifient le nombre de pièces fabriquées chaque année en fonction des besoins.

Certaines pièces sont produites à des millions et même à des milliards d'exemplaires. Par exemple la pièce de 1 centime Italie 2002 a été fabriquée à plus d'1 milliard 348 millions d'exemplaires.

Au contraire certaines pièces n'ont été fabriquées que dans de très petites quantités. Ainsi la pièce de 20 francs or Napoléon Premier fabriquée à Lille en 1806 n'a été produite qu'à 4224 exemplaires.

La quantité de pièces fabriquées détermine leur rareté et donc leur valeur.

Second élément : l'état de conservation des pièces

Le deuxième aspect à prendre en compte c'est l'état de conservation de la pièce. Une pièce de monnaie complètement usée, qui a pris des coups, qui est très abîmée ne vaut souvent que son poids en métal. Encore faut-il qu'elle soit frappée dans un métal précieux, or ou argent. Les guides proposent donc des cotations des pièces dans différents états de conservation.

Troisième élément : l'offre et la demande

Le troisième élément à prendre en compte c'est l'offre et la demande, autrement dit la valeur sur le marché. Une pièce de monnaie vaut ce qu'un acheteur est prêt à payer à un moment précis. Ainsi certaines pièces peuvent être rares et ne pas se vendre pendant des années. Au contraire on a vu une pièce française de 10 Louis d'or de Louis XIII extrêmement rare se vendre aux enchères pour près de 3 millions d'euros en 2014 !

Autres pages sur la valeur des pièces de monnaie

Quelle est la pièce d'or française la plus rare ?

La Valeur Faciale des Pièces de Monnaie

Valeur des Monnaies

Une question revient sans cesse : quelle est la valeur des Louis d'Or ? Combien coutent les Louis d'or ? Découvrez quelques éléments de réponses à ces questions souvent posées...

Vidéo : Valeur des Louis d'Or

Une grande variété de Louis d'Or

Pour déterminer la valeur d'un Louis d'or, il faut d'abord préciser de quoi on parle exactement car il existe différents types de Louis d'or qui sont parfois confondus avec les pièces de 20 francs or frappées essentiellement au XIXème et qui sont souvent appelées "Napoléons". A ce sujet, voir cette page : 20 francs or.

Photo de Louis d'or : un véritable Louis d'or de Louis XVI et un "Napoléon 20 francs Coq"

Valeur Louis d'or et Napoléon : comparaison de 2 piècesLa pièce n° 1 est un véritable Louis d'or de Louis XVI (diamètre réel : 23,5 millimètres). La pièce n° 2 est un Louis d'or ou Napoléon de 20 francs au type coq (diamètre réel : 21,5 millimètres). Ces deux catégories de pièces, souvent confondues, ont des degré de rareté des donc des valeurs très différentes.

Définition exacte du Louis d'or

Les Louis d'or sont des monnaies frappées en France sous l'Ancien Régime, c'est-à-dire avant la Révolution française, sous les Rois Louis XIII, Louis XIV, Louis XV et Louis XVI, entre le milieu du XVIIème siècle et la fin du XVIIIème siècle. Les véritables Louis d'or ont été fabriqués pendant plus d'un siècle, de 1640 à 1792.

Louis d'Or de Louis XIII frappé en 1641

Louis d'Or de Louis XIII

Cliquez ici pour acheter cette pièce chez Numiscorner

Les "Louis d'or" ont été baptisés ainsi d'après le nom des rois qui les ont fait fabriquer. Les Louis d'or ont succédé aux écus d'or qui étaient les monnaies royales communes avant la mise en circulation des Louis d'or.

Au moment de leur lancement sous le règne de Louis XIII, les Louis d'or ont représenté un changement majeur dans l'histoire monétaire de la France car ces pièces ont été fabriquées en série avec un procédé mécanique (frappe au balancier) alors que les monnaies d'or étaient fabriquées jusque là à la main, au marteau.

Ecu d'or au soleil de Louis XIII frappé en 1615

Louis d'Or de Louis XIII

Cliquez ici pour acheter la pièce chez Numiscorner

Les Louis d'or sont donc devenus des pièces prestigieuses en raison de leurs qualités techniques remarquables, au point que leur nom "les Louis" sont rapidement devenu synonymes de "pièce d'or".

Louis d'or de Louis XVI

Louis d'Or de Louis XVI

Cliquez ici pour acheter cette pièce chez Numiscorner

 

L'usage du mot "Louis" perdure après la fin de la fabrication des Louis d'or

L'usage du mot "Louis" pour désigner les pièces d'or n'a pas disparu lorsque la fabrication des Louis d'or a été interrompue en 1792. L'expression "Louis" est devenue générique, c'est-à-dire qu'elle a servi à désigner les monnaies d'or françaises en général, et curieusement cette confusion perdure aujourd'hui encore, comme on peut le voir dans les requêtes des moteurs de recherche, qui mélangent les mots "Louis et Napoléon".

Louis d'Or ou Napoléon de Napoléon Ier

Louis d'Or ou Napoléon à l'effigie de Napoléon Ier

Cliquez ici pour acheter cette pièce chez Numiscorner

En ce qui concerne les pièces d'or de type Napoléon, il s'agit des pièces françaises frappées tout au long du XIXème siècle, entre 1803 et 1914. Les premières pièces ont été frappées sous l'Empereur Napoléon Ier et portent son portrait. Ces pièces qui ont une valeur faciale de 20 francs sont qualifiées souvent comme des "Napoléons" ou des "Naps". Elles doivent leur nom à Napoléon Ier, et on peut observer que toutes les pièces frappées après la fin du Premier Empire sont qualifiées comme des "Napoléons", même si elles portent des effigies différentes (Louis XVIII, Charles X, Louis Philippe, Cérès, Louis Napoléon Bonaparte, Napoléon III, Génie et Marianne / Coq).

Photo des principaux types de "Napoléons" ou "Louis d'Or"

Photo des principaux types de Napoléon

 

A propos des "Louis d'or Napoléon" ou pièces de 20 francs or, on peut observer qu'elles ont connu une amélioration technique très nette par rapport aux Louis d'or, avec une industrialisation de la fabrication de plus en plus poussée. Au XIXème siècle, la dimension artisanale de la fabrication qui demeurait encore pour la fabrication des Louis d'or (notamment avec l'ajustage manuel) disparaît définitivement.

Pour déterminer la valeur d'un Louis d'or, il faut savoir de quelle pièce on parle

Pour déterminer la valeur d'un Louis d'or, il faut savoir exactement de quelle pièce il est question. On peut déjà savoir si l'on a affaire à un Louis d'or ou à un Napoléon en mesurant et en pesant les pièces. En effet toutes les pièces de 20 francs or ont les mêmes caractéristiques techniques : ces pièces pèsent 6,45 grammes et leur titre est de 900 pour 1000 (90% d'or pur, 10% de cuivre); tous les Napoléons ont un diamètre de 21 millimètres.

Si votre pièce a un diamètre différent de 21 millimètre, il ne s'agit pas d'un Napoléon, mais d'une autre pièce d'or.

S'il s'agit d'une pièce de 20 francs or, il est possible de trouver la valeur des pièces en cherchant les cours de l'or.

Valeur des Louis d'or au poids et valeur numismatique des pièces

Dans le cas des "Louis d'or Napoléon", on peut dire de façon générale qu'elles ont été fabriquées de façon industrielle (500 millions de pièces fabriquées entre 1803 et 1914). La valeur de ces pièces se négocie donc pour l'essentiel en fonction de leur poids en or (cotation quotidienne des pièces), à laquelle il faut ajouter une prime, c'est-à-dire la somme prélevée par les vendeurs pour réaliser la transaction. Cependant, il faut observer qu'une partie des pièces d'or de 20 francs ont des particularités de fabrication (notamment les quantités fabriquées, plus ou moins importantes) qui leur donnent une valeur numistatique qui peut être très supérieure à la valeur de l'or qu'elles contiennent.

Pour savoir si l'on a affaire à des pièces rares ou ordinaires, il est donc très utile de consulter des catalogues et des répertoires de monnaies spécialisés comme par exemple "Le Franc", ou encore les "World Coins".

En ce qui concerne les véritables Louis d'or de Louis XIII à Louis XVI, les pièces sont répertoriées dans des catalogues spécialisés de monnaies royales comme par exemple le Gadoury blanc, ou le répertoire des monnaies royales de Jean Duplessy.

 

Exemple de pages du livre "Les monnaies royales françaises" des éditions Garoudy


Page 149 du livre, présentant des Louis d'or de Louis XIV, leur degré de rareté et leurs cotes

 

Valeur intrinsèque et valeur numismatique : les véritables Louis d'or ne se vendent jamais au poids

Pour conclure, on peut dire que la valeur des véritables Louis d'or est toujours très supérieure à leur simple contenu en or. Il suffit pour s'en convaincre de regarder le prix de quelques Louis d'or actuellement en vente sur eBay (Louis d'or). Les Louis d'or font partie des pièces à valeur numismatique, ce qui n'est pas toujours le cas des Napoléons d'or dont la valeur est généralement plus proche du poids d'or qu'elles contiennent.

De façon générale, les véritables Louis d'or sont plus rares et plus chez que les Napoléons, car les quantités fabriquées sont inférieures et les Louis d'or sont des pièces plus anciennes.

Déterminer la valeur d'un Louis d'or : faire appel à un professionnel

Pour déterminer la valeur d'un Louis d'Or, on peut bien sûr faire des recherches par soi même sur internet ou en consultant des catalogues spécialisés. Mais pour il peut être très utile de faire appel à un professionnel du négoce de l'or ou à un spécialiste des monnaies anciennes, c'est-à-dire un numismate. D'ailleurs il est recommandé de toujours demander plusieurs avis pour connaître la véritable valeur d'un Louis d'Or. 

Autres pages sur les Louis d'or

Pour en savoir plus sur la place du Louis d'or dans le système monétaire français, il est possible de télécharger le document suivant écrit par Guy Antonetti. Cet article remarquable diffusé en 2001 par le Ministère des Finances donne de très intéressantes explications historiques sur le Louis d'or. Télécharger l'article Du Louis d'or l'assignat (format pdf).

LOUIS d'OR et NAPOLEON : 4 différences essentielles

Louis d'or et Napoléon

Achat or : Louis d'or ou Napoléon ?

Quelle est la pièce d'or française la plus rare ? [il s'agit d'un Louis d'Or d'exception...]

On désigne sous le terme "Napoléon" les pièces françaises de 20 francs or frappées entre 1803 et 1914. Il faut rajouter à ces monnaies d'époque les refrappes de 20 francs Coq qui ont eu lieu entre 1951 et 1960 inclus. 37483500 exemplaires de 20 francs or de type Coq ont été refrappées. Ces pièces portent les millésimes 1907 à 1914.

Les Napoléons ou pièces de 20 francs or sont des pièces d'or toutes identiques par leur poids, 6,45161 grammes d'or à 900/1000, soit 5,806 grammes d'or pur, mais aussi par leur diamètre, 21 millimètres. Par contre les types des Napoléons sont nombreux : les symboles et les portraits qui figurent sur les Napoléons ont évidemment été modifiés à chaque changement de régime.

La vidéo ci-dessous présente les principaux types de Napoléons. Les Napoléons valent au minimum leur poids en or fin. L'encadré ci-dessous donne la valeur du poids de fin des Napoléons. De plus, la société CP OR, qui est un acteur historique du marché de l'or à Paris, fixe quotidiennement un cours pour les Napoléons, du lundi au vendredi. Les Napoléons ont alors une prime, c'est-à-dire un surcoût par rapport à la valeur intrinsèque des pièces en or qui correspond à la marge des négociants en or.

Les principaux types de Napoléons


Les différents types de Napoléons et leur tirage

La liste ci-dessous présente les différents types de Napoléons et leurs tirages respectifs d'après l'ouvrage Le Franc (le catalogue le plus abouti dans son domaine). La valeur des Napoléons dépend naturellement des quantités de pièces frappées, certains types et certains millésimes étant particulièrement rares (comme par exemple la pièce de 20 franc or Napoléon An 13 Q, frappée à seulement 516 exemplaires), d'autres types étant au contraire très communs (par exemple, les pièces de 20 francs or Napoléon III tête laurée de 1868 A ont été frappées à près de 930000 exemplaires et ne figurent donc pas parmi les pièces rares).

  1. 20 francs Bonaparte, Premier Consul. Tirage total : 1046506 pièces
  2. 20 francs Napoléon Empereur, Buste intermédiaire. Tiragetotal : 428143 pièces
  3. 20 francs Napoléon tête nue, calendrier révolutionnaire.Tirage total : 673878 pièces
  4. 20 francs Napoléon tête nue, calendrier grégorien. Tirage total : 996367 pièces
  5. 20 francs Napoléon tête nue, type transitoire. Tirage total: 594332 pièces
  6. 20 francs Napoléon tête laurée, République française.Tirage total : 1725753 pièces
  7. 20 francs Napoléon tête laurée, Empire français. Tirage total : 14283710 pièces
  8. 20 francs Louis XVIII, Buste habillé. Tirage total : 5634709 pièces
  9. 20 francs Louis XVIII, Londres. Tirage total : 871581 pièces
  10. 20 francs Louis XVIII, tête nue. Tirage total : 12733223 pièces
  11. 20 francs Charles X. Tirage total : 1691467 pièces
  12. 20 francs Charles X, tranche cannelée. Tirage total : 1797 pièces
  13. 20 francs Louis Philippe, Tiolier, tranche inscrite encreux. Tirage total : 2372710 pièces
  14. 20 francs Louis Philippe, Tiolier, tranche inscrite enrelier. Tirage total : très peu
  15. 20 francs Louis Philippe, Domard. Tirage total : 6760369 pièces
  16. 20 francs Génie, IIème République. Tirage total : 2843007 pièces
  17. 20 francs Cérès. Tirage total : 17283983 pièces
  18. 20 francs Louis-Napoléon. Tirage total : 9857428 pièces
  19. 20 francs Napoléon III, tête nue. Tirage total : 146557145 pièces
  20. 20 francs Napoléon III, tête laurée. Tirage total : 85344950 pièces
  21. 20 francs Génie, Troisième République. Tirage total : 86101594 pièces
  22. 20 francs Coq tranche inscrite : Dieu protège la France.Tirage total : 43034473 pièces
  23. 20 francs Coq, tranche inscrite : Liberté Egalité Fraternité. Tirage total : 74414415 pièces + Refrappes 1921 : 202359 pièces et refrappes 1951-1960 : 37483500 pièces.

On voit que la production de Napoléons, tout au long du XIXème et même au XXème siècle a été considérable. La somme de toutes les pièces mentionnées ci-dessus s'élève à 552937399 (un peu moins de 553 millions de pièces de 20 francs, qui sont équivalentes à un peu plus de 2800 tonnes d'or pur).

La valeur numismatique des Napoléons

En fonction de leur tirage et de particularités de fabrication, les Napoléons valent au minimum leur poids en or fin. Dans le cas de faibles tirages ou de particularités de fabrique, les Napoléons peuvent avoir une valeur qui est déterminée par la rareté numismatique, et non plus par le seul métal précieux contenu par les pièces. En ce qui concerne la rareté selon les types de pièces, les Napoléons les plus communs sont les pièces de 20 francs Coq.

Les catalogues numismatiques spécialisés tels que "Le Franc", qui répertorie toutes les pièces de 20 francs or permet de se faire une idée de la valeur des Napoléon les plus rares : par exemple, une pièce de 20 francs or Napoléon Ier frappée en 1808 à Bordeaux (lettre d'atelier K) à seulement 275 exemplaire cote aujourd'hui pas moins de 18000 euro lorsqu'elle est en état TTB. Cet exemple est un peu extrême mais il montre bien que tous les Napoléons ne se valent pas.

Autres pages sur les Napoléons et les pièces d'or

Les pièces françaises de 20 francs or : les "Napoléons"

LOUIS d'OR et NAPOLEON : 4 différences essentielles

Louis d'or et Napoléon

Les pièces d'or de Napoléon

Achat or : Louis d'or ou Napoléon ?

Achat or : Louis d'or ou Napoléon ?

Qu’est ce qui fait la rareté la valeur et le prix des pièces de monnaies anciennes ? La vidéo ci-dessous apporte quelques éléments de réflexion sur cette question souvent posée.

Vidéo : Rareté Prix et Valeur des Pièces de Monnaie Anciennes

Qu'est ce que la rareté ? Un exemple de monnaie rare

Une pièce de monnaie rare est une pièce qui se rencontre peu souvent, dont il existe peu d’exemplaires. 

Par exemple, on peut dire que la pièce française de 10 Louis d’Or de Louis XIII, frappée à quelques exemplaires seulement au XVIIème siècle, est particulièrement rare. 

Cette pièce a été vendue aux enchères à l’Hôtel Drouot à Paris en novembre 2014 . Voilà une rareté prouvée, une pièce véritablement rare, puisque sa valeur a été établie lors de la vente. Le prix de cette pièce a atteint pas moins de 298750 euros. La transaction a été effectivement conclue, un transfert de propriété a eu lieu : l’argent a été versé par l’acheteur au vendeur, la pièce a changé de mains.

Les pièces de monnaie anciennes sont rares quand elles existent en très peu d’exemplaires ou même quand il s’agit d’exemplaires uniques. Mais la rareté d’une monnaie ne signifie pas forcément que la pièce a une valeur importante. 

Le marché et le prix

Pour que cette pièce ait une forte valeur, il faut qu’il y ait un marché, c’est-à-dire que le vendeur propose la monnaie rare à un prix qui, à un moment donné, va correspondre aux intentions d’achat d’un acheteur. Autrement dit, la valeur d’une monnaie s’exprime effectivement lors de la conclusion de la vente. Jusqu’à ce moment-là, la pièce a une valeur qui n’est que théorique. 

En ce qui concerne le prix, il s’agit de l’expression sous forme monétaire à un instant précis de la valeur de la pièce. Le prix désiré par le vendeur avant la vente est ainsi réalisé effectivement. Le prix réalisé permet de mesurer la valeur réelle de la pièce à un moment précis. Mais comme un bilan comptable à peine réalisé, ce prix n’est déjà plus exact puisque l’offre et la demande sur le marché est en perpétuel mouvement.

En ce qui concerne la valeur, on peut la définir en selon le temps. Il y a la valeur monétaire effective, qui est le valeur réalisée après la concrétisation de la vente et la valeur perçue avant la vente. Pour que la vente soit réalisée au prix demandé par le vendeur, encore faut-il que l’acheteur ait perçu la valeur de la pièce rare. La notion de “valeur perçue” est bien connue dans le monde du marketing. 

Conclusion : marché réel et fausses raretés

Conclusion : une monnaie peut être rare mais sa valeur est égale à 0 aussi longtemps qu’un acheteur ne l’a pas payée au prix demandé par le vendeur. 

Le prix de vente passé ne permet pas de préjuger du prix de vente futur (ce n’est pas parce qu’une monnaie s’est effectivement vendue pour X euro qu’elle se revendra au même prix dans le futur). 

Les cotes ou les prix des monnaies rares sont faux aussi longtemps que des ventes n’ont pas été réalisées. Les catalogues de cotations sont malgré tout utiles car ils donnent une indication sur la rareté relative des monnaies.

Il existe sur le marché numismatique d’innombrables fausses raretés, c’est-à-dire des pièces qui ne correspondent à aucun marché réel. Avant d’acheter des monnaies dites rares, il est capital de s’informer de manière approfondie sur la réalité et sur la dynamique du marché.

Autres pages sur les monnaies rares

Pièces de monnaie rares : 6 pièces rarissimes vendues pour près de 23 millions de dollars

Quelle est la pièce d'or française la plus rare ?

Une mèche de cheveux à 144000 euro sur une rare pièce d'or Suisse

Monnaies Rares

Valeur des Monnaies