Qu’est ce qui fait la rareté la valeur et le prix des pièces de monnaies anciennes ? La vidéo ci-dessous apporte quelques éléments de réflexion sur cette question souvent posée.

Vidéo : Rareté Prix et Valeur des Pièces de Monnaie Anciennes

Qu'est ce que la rareté ? Un exemple de monnaie rare

Une pièce de monnaie rare est une pièce qui se rencontre peu souvent, dont il existe peu d’exemplaires. 

Par exemple, on peut dire que la pièce française de 10 Louis d’Or de Louis XIII, frappée à quelques exemplaires seulement au XVIIème siècle, est particulièrement rare. 

Cette pièce a été vendue aux enchères à l’Hôtel Drouot à Paris en novembre 2014 . Voilà une rareté prouvée, une pièce véritablement rare, puisque sa valeur a été établie lors de la vente. Le prix de cette pièce a atteint pas moins de 298750 euros. La transaction a été effectivement conclue, un transfert de propriété a eu lieu : l’argent a été versé par l’acheteur au vendeur, la pièce a changé de mains.

Les pièces de monnaie anciennes sont rares quand elles existent en très peu d’exemplaires ou même quand il s’agit d’exemplaires uniques. Mais la rareté d’une monnaie ne signifie pas forcément que la pièce a une valeur importante. 

Le marché et le prix

Pour que cette pièce ait une forte valeur, il faut qu’il y ait un marché, c’est-à-dire que le vendeur propose la monnaie rare à un prix qui, à un moment donné, va correspondre aux intentions d’achat d’un acheteur. Autrement dit, la valeur d’une monnaie s’exprime effectivement lors de la conclusion de la vente. Jusqu’à ce moment-là, la pièce a une valeur qui n’est que théorique. 

En ce qui concerne le prix, il s’agit de l’expression sous forme monétaire à un instant précis de la valeur de la pièce. Le prix désiré par le vendeur avant la vente est ainsi réalisé effectivement. Le prix réalisé permet de mesurer la valeur réelle de la pièce à un moment précis. Mais comme un bilan comptable à peine réalisé, ce prix n’est déjà plus exact puisque l’offre et la demande sur le marché est en perpétuel mouvement.

En ce qui concerne la valeur, on peut la définir en selon le temps. Il y a la valeur monétaire effective, qui est le valeur réalisée après la concrétisation de la vente et la valeur perçue avant la vente. Pour que la vente soit réalisée au prix demandé par le vendeur, encore faut-il que l’acheteur ait perçu la valeur de la pièce rare. La notion de “valeur perçue” est bien connue dans le monde du marketing. 

Conclusion : marché réel et fausses raretés

Conclusion : une monnaie peut être rare mais sa valeur est égale à 0 aussi longtemps qu’un acheteur ne l’a pas payée au prix demandé par le vendeur. 

Le prix de vente passé ne permet pas de préjuger du prix de vente futur (ce n’est pas parce qu’une monnaie s’est effectivement vendue pour X euro qu’elle se revendra au même prix dans le futur). 

Les cotes ou les prix des monnaies rares sont faux aussi longtemps que des ventes n’ont pas été réalisées. Les catalogues de cotations sont malgré tout utiles car ils donnent une indication sur la rareté relative des monnaies.

Il existe sur le marché numismatique d’innombrables fausses raretés, c’est-à-dire des pièces qui ne correspondent à aucun marché réel. Avant d’acheter des monnaies dites rares, il est capital de s’informer de manière approfondie sur la réalité et sur la dynamique du marché.

Autres pages sur les monnaies rares

Pièces de monnaie rares : 6 pièces rarissimes vendues pour près de 23 millions de dollars

Quelle est la pièce d'or française la plus rare ?

Une mèche de cheveux à 144000 euro sur une rare pièce d'or Suisse

Monnaies Rares

Valeur des Monnaies