Trésor gaulois découvert aux Pays-Bas


Un trésor de 109 monnaies gauloises, dont 39 monnaies d'or et 70 d'argent a été découvert dans les environs de Maastricht. La découverte a été rendue publique le 13 novembre dernier. C'est un amateur de prospection qui a découvert ce trésor dans un champ de blé avec son détecteur de métaux.

Trésor de Masstricht
Trésor monétaire d'Amby retrouvé près de Maastricht et probablement caché par les Eburons lors de la conquête romaine


Au sujet de sa découverte, le prospecteur en question, Paul Curfs, a déclaré "C'est très excitant, c'est comme un rêve d'enfant". Paul Curf est âgé de 47 ans.

Un trésor datant de la guerre des Gaules


A propos de ce nouveau trésor de monnaies gauloises, composé de 39 monnaies d'or et de 70 monnaies d'argent, les archéologues ont déclaré qu'il s'agissait d'un dépôt de la moitié du premier siècle avant JC, c'est-à-dire d'un dépôt datant de la guerre des Gaules, à l'époque où Jules César menait campagne contre les tribus celtiques de la région.

Circonstances de la découverte

Paul Curf était en train d'arpenter un champ et s'apprêtait à rentrer chez lui, quand son détecteur a envoyé un fort signal. Il a alors sorti la première pièce. "Elle était en or et un portait la représentation d'un cheval", a déclaré Paul Curf. "Je n'avais aucune idée de ce que j'avais trouvé".

Après avoir déposé une photo de la pièce sur un forum sur Internet, il s'aperçut de l'importance de sa découverte. Les jours suivants, il est retourné chercher d'autres pièces. Et il en a effectivement trouvé une autre monnaie très différente : cette fois-ci, il s'agissait d'une monnaie d'argent saucée. Paul Curf a alors indiqué le lieu de sa découverte et avec l'aide de nombreux autres prospecteurs et des archéologues, le trésor composé de 109 monnaies a pu être reconstitué.

Un trésor Eburon signe de résitance à César

Nico Roymans, l'archéologue chargé de l'étude du trésor, pense que les monnaies d'or du trésor ont été frappées par la tribu des Eburons que César affirmait avoir vaincu en 53 avant JC., après qu'ils aient conspiré avec d'autres tribus et tué 6,000 soldats romains. L'archéologue Nico Roymans déclare que les Eburons ont opposé une farouche résitance à César.

Les monnaies d'argent du trésor ont été émises par des tribus situées plus au nord; il pourrait s'agir d'une preuve de la coopération de ces tribus gauloises contre César. Les monnaies ont comme type la triple spirale, un symbole celtique commun. Les deux autres caches de monnaies de Eburons ont été découvertes en Belgique et en Allemagne.

Le trésor de Laniscat Photo Inrap.

C'est au printemps 2007 qu'un exceptionnel trésor de monnaies gauloises a été découvert par une équipe de l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) à Laniscat (Côtes d'Armor). Le trésor de Laniscat est composé de 545 monnaies d'électrum (alliage d'or et d'argent) frappées par le peuple des Osismes. Ce trésor exceptionnel comporte 58 statères et de 487 quarts de statères. Il s'agit du plus important dépôt monétaire jamais découvert en Armorique celtique : 254 monnaies avaient été mis au jour à Kersaint-Plabennec en 1903 (Finistère), 254 à Guingamp en 1934 (Côtes-d'Armor), 184 à Perros-Guirrec en 1933 (Côtes-d'Armor), 53 à Poullaouen en 1853 (Finistère)...

Certaines monnaies sont rares et cet ensemble monétaire contient même des variantes inédites : on relève ainsi la présence de statères du type de Carantec jusqu'ici connus à six exemplaires. Ces monnaies portent à l'avers une tête humaine à gauche, chevelure disposée en grosses mèches. Un double cordon perlé entoure la chevelure et se termine à chaque extrémité par une petite tête coupée. Devant la face, un sanglier. Au revers, un homme monte un cheval non androcéphale à gauche. Il brandit de la main droite une lance et tient, de l'autre main, un bouclier. Devant le cheval, un motif floral. Sous le cheval, un sanglier enseigne.

Vidéo sur la découverte du trésor de Laniscat


Photo d'une monnaie découverte dans le trésor de Laniscat

Photo de monnaie gauloise - trésor de Laniscat - Photo Inrap

Le trésor de Laniscat a probablement été enfoui juste avant la conquête romaine. Cette datation est confirmée par la composition du métal des monnaies, qui sont composées d'un alliage ternaire d'or et d'argent avec une forte proportion de cuivre. Il a été enfoui dans un enclos gaulois et les monnaies enfouis depuis plus de 20 siècles ont été éparpillées sur 200 mètres carré environ par les mises en culture récentes. Les monnaies sont cependant dans un excellent état de conservation. L'intérêt de ce trésor est d'autant plus important qu'il a été découvert dans son environnement archéologique. Ces monnaies représentaient à l'époque une fortune considérable et nous livrent des indications sur le statut social et le rang des occupants de ce lieu. On en sait un peu plus sur la place du peuple des Osismes en Bretagne.

Les circonstance de la découverte et de la présentation publique du trésor

Ce n'est que le lundi 17 décembre 2007 que cette découverte a été rendu publique, alors que le trésor a été découvert au printemps 2007. "Nous menions une fouille systématique du site quand nous avons trouvé une première monnaie, à une trentaine de centimètres de profondeur, juste au-dessous de la couche de terre arable, relate Eddy Roy, responsable scientifique de l'équipe. En une seule journée, nous en avons exhumé une cinquantaine d'autres, puis, en ratissant l'enclos au détecteur de métaux, nous avons pu réunir tout le lot, éparpillé sur 200 m2 par les mises en culture récentes."

Le secret de cette découverte inopinée a été jalousement gardée afin d'éviter que des pilleurs ne soient tentés d'aller sur le site et ne ruinent nombre d'informations archéologiques capitales.

Un trésor qui pose des questions autant qu'il amène de nouvelles connaissance

Bien sûr, ce trésor de monnaies gauloises est une nouvelle source de connaissance sur un peuple gaulois par ailleurs assez mal connu. Mais il pose aussi de nombreuses questions comme toutes les découvertes archéologiques. En effet, ces monnaies ont été découvertes dans une vaste exploitation agricole, mais celle-ci n'a rien de luxueux. De nombreux établissements de ce type ont déjà fait l'objet de fouilles archéologiques sans jamais livrer de monnaies. Les questions qui se posent concernent les causes de l'enfouissement : ont-elles été dissimulées, puis oubliées, pour éviter que les légions romaines de Jules César ne s'en emparent, comme peut le laisser supposer la date de leur émission ? Ces monnaies appartenaient-elles à un particulier, riche membre de l'aristocratie, à une communauté gauloises, constituaient-elles un trésor de guerre ? Autant de questions qui restent pour l'instant sans réponses. Une chose est sûre cependant, les monnaies du trésor de Laniscat vont certainement faire rêver bien des numismates...

Autres pages sur les trésors de monnaies gauloises

Un chasseur de trésor découvre 10 rares pièces d'or gauloises en Angleterre

Le Trésor de Jersey : 750 kilos de Monnaies Gauloises !

Le chasseur de trésors américain Tommy Thompson a découvert un des plus grands trésors de tous les temps, mais voilà 5 ans qu’il est en prison car il refuse de dire où est le reste du trésor…

Vidéo : Un Chasseur de Trésor maintenu en prison depuis 5 ans car il refuse de parler

Chaîne Youtube Sacra Moneta [Abonnement gratuit]

Il découvre une épave chargée d'or qui avait fait naufrage en 1857

Le Chasseur de Trésors Tommy Thompson est en prison depuis 5 ans et il va y rester car il ne veut pas dire où sont cachées 500 pièces d’or. C’est en 1988 que le brillant ingénieur Tommy Thompson a découvert l’épave du bateau à vapeur “Central America” qui a coulé au large de la Caroline du Sud en 1857 lors d’un ouragan. Ce bateau revenait de Californie où la Ruée vers l’Or battait son plein depuis 1848. Il était chargé de 21 tonnes d’or sous forme de lingots et de pièces. Il a été baptisé le “Bateau de l’Or”.

L’épave qui reposait dans les eaux profondes de l’Atlantique a été découverte en 1988 par l’ingénieur excentrique Tommy Thompson. Il est parvenu à localiser l’épave et grâce à un sous-marin de sa conception, il a réussi à remonter environ 3 tonnes d’or qui reposaient au fond de l’Océan. 

Le trésor du Central America contenait des pièces d’une valeur historique considérable. Il a été vendu en l’an 2000 pour environ 50 millions de dollars.

"Le plus grand trésor de tous les temps" (Life Magazine)

A l'époque, la découverte exceptionnelle a fait sensation et le trésor du “Central America” a même été qualifié par le Magazine Life comme “Le plus grand trésor de tous les temps”. 

Mais les investisseurs qui ont versé près de 13 millions de dollars pour financer l’expédition de recherche du navire n’ont pas récupéré 1 centime de la lucrative découverte de l’épave.

La vente de l’or, dont la grosse barre d’or Eureka vendue en 2001 pour 8 millions de dollars, a servi à payer les importants frais engagés pour l’expédition de recherche du navire mais aussi les frais de justice des procès engagés par les héritiers et les ayant droits supposés du trésor.

En 2012 Thompson, refusant de faire face à ses responsabilités, s’est enfui et a fait l’objet d’une chasse à l’homme. Il a été capturé en 2015 alors qu’il vivait dans un hôtel de Floride avec sa compagne. Ses notes étaient payées en cash…

Thompson est en prison depuis 2012 et refuse toujours de parler...

Depuis 2015 Thompson est en prison et il refuse de dire où se trouve une partie manquante du trésor du Central America. C’est une situation inhabituelle. En principe, les justiciables qui refusent de coopérer avec la justice ne risquent pas plus de 18 mois de prison. Lors de sa dernière comparution devant le juge en décembre 2020, Thompson a déclaré qu’il avait des problèmes de mémoire. “Je sens que je n’ai pas les clés de ma liberté”, a-t-il dit, après avoir expliqué, sans plus de détails, que les pièces étaient détenues par Société Offshore au Belize…

Acheter le livre "10 Véritables histoires de trésor"

La triste histoire de Tommy Thompson (ainsi que 9 autres histoires de trésors) est racontée en détail dans le livre "10 véritables histoires de trésors", qui est en vente sur Amazon. 

Cliquez ici pour l'acheter ►► Comment trouver un trésor ? 10 véritables histoires de trésors

Couverture du livre comment trouver un trésor ? 10 véritables histoires de trésors

Vidéo : Livre 10 Véritables Histoires de Trésors 

Chaîne Youtube Sacra Moneta [Abonnement gratuit]

Les trésors sont aussi vieux que le genre humain... 

Les trésors sont aussi vieux que le genre humain. On les imagine souvent sous la forme d’une accumulation de pièces de monnaies d’or plus ou moins importante. C’est parfois le cas bien sûr. Ainsi le trésor de Côme découvert en 2018 au cours de la réfection d’un ancien bâtiment était composé de dizaines de monnaies d’or romaines…

Au cours des périodes plus anciennes les trésors ont eu des formes différentes : ainsi le trésor préhistorique de Burnham-on-Crouch, découvert en Angleterre par des prospecteurs est-il composé de dizaines de haches en bronze dont la valeur était sans doute considérable à l’époque. Les Gaulois, quant à eux, connaissaient la monnaie mais conservaient également les métaux précieux sous forme de colliers d’or, les torques. A Jersey un torque en or était dissimulé au coeur d’un énorme trésor de monnaies enterré pendant la Guerre des Gaules et redécouvert récemment…

Des trésors Gaulois, Vikings, des trésors du Moyen Age, de fabuleux trésors maritimes... 

En ce qui concerne les trésors Vikings, ils étaient souvent constitués de monnaies d’or ou d’argent, mais aussi de lingots ou de vases précieux issus de leurs pillages, comme dans le cas de l’incroyable trésor Viking d’Harrogate, découvert en 2007 par deux détectoristes.

Les pièces de monnaie contenues dans les trésors ont parfois une très grande valeur, mais ce n’est pas toujours le cas : les trésors de monnaies romaines de la fin du IIIème siècle après Jésus-Christ sont composés de centaines de petites pièces de cuivre dont la valeur est faible. Malgré tout, on imagine sans peine quelle doit être la joie du prospecteur qui découvre un véritable trésor !

Les trouvailles sont parfois fortuites, et parfois elle sont le résultat de recherches méthodiques. C’est ainsi que les chasseurs de trésors ont retrouvé à bord d’épaves du XVIIIème ou du XIXème siècle d’incroyables trésors.

Au fil des pages vous découvrirez de nombreuses et véritables histoires de trésors, qui sont autant d’occasions de faire un voyage dans le temps original.

Contenu du livre

• Comment trouve-t-on un trésor ?

• Un trésor de l'Age du bronze : le trésor de Burnham-on-Crouch

• 750 kilos de monnaies gauloises découvertes à Jersey (1/2)

• Découverte d’un torque en or caché au coeur du trésor de Jersey (2/2)

• Un trésor de monnaies romaines découvert à Côme

• Découverte d'un trésor de monnaies romaines à Bredon Hill (Angleterre)

• Un détectoriste anglais découvre un extraordinaire trésor du VIIème siècle : le trésor de Burntwood

• Le plus important trésor Viking découvert depuis 150 ans vendu pour plus d'un million de Livres Sterling

• Le trésor de Gaston Fébus

• Un trésor de 635 monnaies médiévales saisies à Plaisance en Italie

• Le trésor perdu de la flotte espagnole de 1715

• 13500 pièces d’or et d’argent remontées de l’épave du SS Central America

Acheter le livre "10 Véritables Histoires de Trésors"

Cliquez ici ou sur l'image ci-dessous pour acheter le livre "10 Véritables Histoires de Trésors"

 

 Le vidéo ci-dessous présente trois trésors découverts avec un détecteur de métaux...

Vidéo : 3 Trésors découverts avec un Détecteur de Métaux

Chaîne Youtube Sacra Moneta [Abonnement gratuit]

Le Trésor de Bredon Hill (3784 monnaies romaines)

Le premier trésor a été découvert par le prospecteur anglais Jethro Carpenter en juin 2011 sur la commune de Bredon Hill dans le comté du Worcesteshire. Le trésor était composé de 3784 monnaies romaines datées de la fin du IIIème siècle après Jésus Christ. On peut voir sur ces pièces les portraits de 16 empereurs romains différents, comme par exemple les empereurs Gallien ou Tétricus. Les pièces qui pèsent au total 11 kilos étaient contenues dans une poterie.

A propos de sa trouvaille, Jethro Carpenter a déclaré qu’il prospectait dans la région de Bredon Hill depuis plus de 20 ans, et qu’il avait passé son détecteur dans cette zone un nombre incalculable de fois avant de tomber sur le trésor…

Le Trésor de Burntwood ou Trésor du Staffordshire

Le deuxième trésor, le trésor de Burntwood est aussi connu sous le nom de trésor du Staffordshire. Il s’agit du plus important trésor anglo-saxon qui a été découvert à ce jour. Le trésor est composé d’objets en or d’un poids d’environ 5 kilos et d’objets en argent d’un poids d’1,3 kilos.

La plupart des objets contenus par le trésor, qui date de la fin du VIIème siècle ou du début du VIIIème siècle après Jésus Christ, ont un rapport avec la guerre. Par exemple, le trésor contient plus de 300 garnitures de poignées d’épées et 92 pommeaux d’épées. On ignore s’il s’agit d’un dépôt d’origine chrétienne ou païenne. Mais dans tous les cas il s’agit d’un trésor d’une importance archéologique exceptionnelle.

Le trésor du Staffordshire a été découvert par le prospecteur Terry Herbert en juillet 2009. A propos de sa trouvaille, le prospecteur a déclaré qu’il s’ennuyait cet été là. Il a alors demandé à son voisin si
il pouvait effectuer des fouilles dans son champ. Et là,
très vite, son détecteur de métaux a sonné. Terry Herbert alors passé cinq jours à déterrer des
objets en or…
Il a ensuite déclaré sa trouvaille aux autorités et la découverte de ce trésor exceptionnel a fait la une des médias anglais et internationaux.

Le Trésor Viking d'Harrogate

Le 3ème trésor est un trésor viking sans équivalent. Il s’agit du trésor d’Harrogate, connu aussi sous le nom de trésor de Vale of York. Ce trésor a été découvert en 2007 dans le Yorkshire en Angleterre. On doit cette trouvaille aux prospecteurs David et Andrew Whelan. Le trésor est composé de 617 pièces d’argent et de nombreux autres objets. La pièce maîtresse du trésor est un pot finement ouvragé qui contenait des dizaines de monnaies d'argent. Le trésor d’Harrogate est composé d’objets issus de pillages opérés en France et en Allemagne au cours de raids Vikings.

Les découvreurs de ce trésor Viking remarquable ont déclaré qu’ils étaient d’enthousiastes détectoristes depuis longtemps et qu’ils rêvaient bien sûr de trouver véritable trésor mais sans véritablement y croire. Et pourtant, avec la découverte du trésor d’Harrogate, la réalité a dépassé leurs rêves les plus fous !

Vous pouvez retrouver en détail ces trois histoires de trésors et quelques autres histoires vraies de découvertes de trésors dans le petit livre "Comment trouver un trésor ? 10 véritables histoires de trésors".

Acheter le livre "Comment trouver un trésor ? 10 véritables histoires de trésors"

Cliquez ici pour acheter le livre "10 véritables histoires de trésors"