Les pièces de 5 francs Semeuse existent en deux métaux différents : l'argent (pièces émises de 1960 à 1969) et en nickel (pièces émises de 1970 à 1996).


Le dessin des monnaies est dû à Louis Oscar Roty (1846-1911). 195282126 exemplaires de pièces de 5 francs argent ont été frappées et 465053789 pièce de 5 francs en nickel ont été émises.


Le poids total de d'argent pur monnayé s'élève à plus de 1952 tonnes. Ces monnaies ne sont pas rares à l'exception des essais et dans le cas des pièces d'argent, le fait qu'elles contiennent 10 grammes d'argent pur en fait un objet de placement commode pour les investisseurs dans les métaux précieux.


Les pièces de 5 francs argent Semeuse en nickel ont remplacé les pièces d'argent en 1970 en raison de la hausse des cours du métal : la valeur intrinsèque de la pièce aurait fini par dépasser sa valeur faciale. Le même problème s'est posé pour les pièces de 10 francs argent et 50 francs argent.

Photos de la pièce de 5 francs argent Semeuse

Photo pièce 5 francs argent Semeuse avers Photo 5 francs Semeuse argent revers
Avers : République française. O. Roty en creux. La Semeuse.
Revers : Liberté Egalité Fraternité. Millésime. Bouquet composé d'épis de blé, d'une branche d'olivier et d'une branche de chêne.

Caractéristiques techniques des pièces de 5 francs argent Semeuse en argent

  • Valeur : 5 francs
  • Poids : 12 grammes
  • Diamètre : 29 millimètres
  • Épaisseur : 2 millimètres
  • Tranche en relief "Liberté" Etoile "Egalité" Etoile "Fraternité"
  • Composition : Argent 835‰ (poids d'argent pur net : 10 grammes)
  • Année d'émission : 1960 à 1969

Tirages des 5 francs argent Semeuse

Millésime Tirage Remarques
5 francs Semeuse 1959 4000 essais avec grand 5 et petit 5 (le petit 5 sera choisi)
5 francs Semeuse 1960 55 082 000
5 francs Semeuse 1961 15 630 000
5 francs Semeuse 1962 42 500 000
5 francs Semeuse 1963 37 936 000
5 francs Semeuse 1964 32 378 000
5 francs Semeuse 1965 5 121 000
5 francs Semeuse 1966 5 010 000
5 francs Semeuse 1967 500 000
5 francs Semeuse 1968 354 000
5 francs Semeuse 1969 498 000

Caractéristiques techniques des pièces de 5 francs Semeuse en nickel

  • Valeur : 5 francs
  • Poids : 10 grammes
  • Diamètre : 29 millimètres
  • Épaisseur : 2 millimètres
  • Tranche striée
  • Composition : Cupro-nickel Cu 75%, Ni 25%, plaqué nickel
  • Année d'émission : 1970 à 1996

Tirages des pièces de 5 francs argent Semeuse en nickel

millésime numéro catalogue tirage remarques
1960 à 1968 ??? pré-séries très peu de frappées, essai
1969 ??? pré-série sans le mot « essai »
1970 F.341/1 5 000 essai
1970 F.341/2 57 890 000 frappe courante
1971 F.341/3 142 204 000
1972 F.341/4 45 492 000
1973 F.341/5 45 000 000
1974 F.341/6 26 888 000 Jusqu'à cette année le différent de droite était une chouette
1975 F.341/7 16 712 000 À partir de cette année le différent de droite devient un dauphin
1976 F.341/8 1 630 000
1977 F.341/9 460 000
1978 F.341/10 30 022 000
1979 F.341/11 10 000
1980 F.341/12 60 000 uniquement Fleur de coin
1981 F.341/13 24 000 le millésime devient courbe
1982 F.341/14 32 200
1983 F.341/15 84 400
1984 F.341/16 36 400
1985 F.341/17 7 600
1986 F.341/18 13 000 uniquement Fleur de coin et BU
1987 F.341/19 19 982 000
1988 F.341/20 85 000
1989 F.341/21 83 000
1990 F.341/22 14 990 000
1991 F.341/23 7 488 000
1991 F.341/24
1992 F.341/25 9 966 000
1992 F.341/26
1993 F.341/27 14 970 000
1993 F.341/28
1994 F.341/29 9 970 000 différent dauphin
1994 F.341/30 différent abeille
1995 F.341/31 19 980 013
1996 F.341/32 17 013
1997 F.341/33 15 000 BU
1998 F.341/34 25 000 BU
1999 F.341/35 25 500 BU
2000 F.341/36 100 000 BU
2001 F.341/37 125 000 BU - différent fer à cheval

Acheter des pièces de 5 francs argent

Pour acheter des pièces d'argent de 5 francs Semeuse sue eBay France, cliquez sur le lien ci-dessous :

Acheter des pièces de 5 francs Semeuse

Autres pages sur la Semeuse et les pièces françaises en argent

Comment reconnaître une pièce d’argent 5 francs Semeuse en argent

Les pièces de monnaie françaises de 10 et 50 francs Hercule

Valeur des pièces de 50 francs argent

Valeur des pièces de 5 francs argent

Quelles sont les pièces en franc qui ont de la valeur ? La vidéo apporte quelques éléments de réponse à cette question très souvent posée...

Vidéo : Quelles sont les pièces en franc qui ont de la valeur ?

Il existe une grande variété de pièces en franc frappées pendant 2 siècles...

Les Louis d’Or et les Napoléons sont souvent confondus. Pourtant ces pièces d’or françaises classiques présentent des différences essentielles. La vidéo présente quatre différences essentielles entre les Louis d’Or et les Napoléons. 

Vidéo : 3 différences essentielles entre les Louis d'Or et les Napoléons

4 différences essentielles entre les Louis d'Or et les Napoléons

Les Louis d’Or et les Napoléons sont souvent confondus. Ces pièces présentent pourtant des différences essentielles. 

Les Louis d’Or sont les pièces frappées sous l’Ancien Régime à partir de la fin du règne de Louis XIII. Il existe différents types de Louis d’Or. Nous prendrons ici pour l’exemple un Louis d’Or de Louis XVI car il s’agit d’un des derniers Louis d’Or frappés avant la Révolution française. 

Le Napoléon est une monnaie beaucoup plus stable qui a été frappée entre 1803 et 1914. Les caractéristiques techniques des Napoléons sont toujours restées identiques mais leurs motifs ont été modifiés avec les changements de régimes successifs du XIXème siècle.

La première différence concerne le poids et la taille des pièces. Les Louis d’Or de Louis XVI pèsent 7,64 grammes contre 6,45 grammes pour les Napoléons de 20 francs. Les Louis d’Or et les Napoléons n’ont pas le même diamètre : 22 à 23 millimètres pour les Louis d’Or contre 21 millimètres pour les Napoléons. 

Le titre des pièces, c’est-à-dire leur contenu en or pur est également différent. Les Louis d’Or contiennent de l’or pur à 917 millièmes. Les Napoléons contiennent de l’or pur à 900 millièmes. La Révolution est passée au système décimal qui a été appliqué également au titre du métal précieux contenu par les pièces. 

Enfin les Napoléons ont une valeur faciale inscrite au revers alors que les Louis d’Or n’en ont pas. A l’époque cette innovation était absolument révolutionnaire car sous l’ancien régime, sauf par exception, on n’indiquait pas de valeur sur les pièces. 

La valeur des Louis d’or était fixée par décret. Cette valeur pouvait être modifiée sans changement des pièces. Au moment de la Révolution, le Louis d’Or valait 24 Livres tournois, la livre tournois étant la monnaie française précédent le Franc.

Le Napoléon porte en toutes lettres une valeur fixe, on parle de valeur faciale. Cette valeur est fixée à 20 francs. Le Napoléon est donc inscrit dans le système décimal par opposition au système de compte de l’Ancien Régime, partiellement basé sur un système duodécimal, dans lequel une livre valait 20 sous et 1 sou valait 12 deniers…

Heureusement, la Révolution a établi un poids quasiment équivalent entre la livre et le franc nouvellement créé. On peut donc dire qu’une livre valait 1 franc. Le Louis d’Or de Louis XVI est donc une pièce équivalente à 24 francs.

Pour résumer les Louis d’or et les Napoléon présentent des différences de diamètre, de poids, de titre du métal précieux qu’elles contiennent et de valeur faciale, une pièce en ayant une l’autre non.

Liens sur les Louis d’Or et les Napoléons

Acheter des Louis d’or (eBay France)

Acheter des Napoléons de 20 Francs Or (eBay France) 

Acheter le catalogue de référence sur les monnaies royales françaises (Amazon)

Acheter le catalogue de références sur les pièces françaises en franc (Amazon) 

Les pièces de 100 francs or dites “Bazor” font partie des pièces françaises en or les plus rares et les plus recherchées. Découvrez ces rares pièces françaises dans la vidéo-ci-desous 

Vidéo : 100 Francs Or bazor : Rareté et Valeur

Une Tentative ratée de redonner au Franc une expression monétaire en or après la première guerre mondiale

Les pièces de 100 Francs Bazor portent le nom du graveur qui les a créées, Lucien Bazor. Ces pièces ont été fabriquées entre 1929 et 1936, sous forme d’essais et de pièces destinées à la circulation courante. Mais ces pièces n’ont jamais été mises en circulation dans leur totalité. A peine fabriquées elles ont été refondues massivement en raison de l’arrivée au pouvoir du Front Populaire en 1936 et de l’effondrement consécutif de la valeur du franc. Seule une très petite quantité de pièces, dont le chiffre exact est d'ailleurs inconnu, a été mise en circulation.

Les pièces de 100 francs Bazor sont très intéressantes car elles correspondent à la tentative de restaurer le Franc Or tel qu’il existait avant la première guerre mondiale. Les pièces de 100 francs Bazor ont été émises dans le cadre du “franc Poincaré” instauré en 1928 et dont la valeur représentait seulement 1/5ème du Franc Germinal créé par Napoléon Premier. Les pièces de 100 francs Bazor ont les mêmes caractéristiques techniques que les 20 Francs Napoléon qui ont été frappés tout au long du XIXème siècle. Mais leur valeur a été divisée par 5 pour un poids d’or fin identique aux pièces de 20 Francs.

Dans le même temps la France a produit de nouvelles pièces d’argent dévaluées de 20 Francs et de 10 Francs, les pièces de 10 et 20 Francs dites “Turin”. 

Les pièces de 100 Francs Bazor ont un style intéressant assez représentatif de son époque avec des influences Art déco. La Marianne à l’avers a les cheveux courts. C’est une concession aux modes de l’époque où la coupe “à la garçonne” était à la mode chez les femmes de la bourgeoisie et manifestait l’émancipation des femmes après la première guerre mondiale. Ceci dit cette Marianne a un aspect un peu martial. Les ailes sur le bonnet phrygien rappellent les pièces de 10 centimes américaines de l’époque, les “Mercury Dime” sur lesquelles la Liberté porte également un bonnet phrygien ailé. 

Le revers des 100 francs Bazor est également caractéristique de son époque. Un épis de blé est représenté devant un globe rayonnant encadré par une branche d’olivier et une branche de chêne. On y voit bien sûr l’idée de la Paix mondiale retrouvée après la Première Guerre Mondiale, l’épis de blé symbolisant le retour de la prospérité. Hélas, l’après-guerre ne fut qu’un intermède.

Les pièces ont évidemment une valeur numismatique qui dépasse très largement leur seule valeur métallique intrinsèque. Elles constituent cependant un très bon investissement.

Liens pour en savoir plus et pour acheter des pièces

Pièces de 100 francs Bazor en vente sur eBay France

Catalogues de Cotation

Le catalogue le Franc réédité en livre de poche

Le Gadoury rouge : un catalogue de référence pour collectionner les francs

Description et tirage en ligne des pièces 100 francs Bazor (Numista)

Les pièces françaises en argent de 20 francs sont aussi connues sous le nom de 20 Francs Turin. Vous êtes nombreux à poser les questions suivantes à propos de ces pièces : Combien valent les pièces de 20 francs argent Liberté Egalité Fraternité ? Quel est le prix des pièces de 20 francs argent ? Quelle est la cotation des pièces en argent de 20 francs ? Les pièces de 20 francs argent sont elles rares ?

La vidéo ci-dessous apporte des réponses à ces questions.

Vidéo 20 Francs Argent : Rareté et Valeur

Cliquez sur l'image ci-dessous pour découvrir la vidéo

13,60 grammes d'argent pur !

Les pièces de 20 francs argent sont aussi connues sous le nom de 20 francs Turin car elles ont été créées par le graveur Pierre Turin. Ces pièces ont été fabriquées entre 1929 et 1939. Leur diamètre est de 35 millimètres et leur épaisseur est de 2,44 millimètres. Ces pièces pèsent 20 grammes et sont composées d’argent pur à 680 millièmes. Chaque pièce de 20 franc Turin contient donc 13,60 grammes d’argent pur.

Photo de la pièce d'argent 20 francs argent type Turin

Pièces française en argent de type 20 francs Turin

Ces pièces valent donc au minimum leur poids en argent fin. Leur valeur évolue au même rythme que les cours de l’argent. 

Les pièces de 20 francs argent valent au minimum leur poids en argent fin

Au total 51 612 474 pièces de 20 francs argent ont été fabriquées entre 1929 et 1939. Il a fallu pas moins de 701,92 tonnes d’argent pur pour fabriquer l’ensemble des pièces. 

Tirage des pièces de 20 francs argent

Certaines pièces de 20 francs Turin sont très rares et ont une valeur très élevée. C’est le cas par exemple pour les pièces d’essai frappées en 1929 à seulement 9 exemplaires qui cotent entre 2800 et 5000 euro. Les pièces de l’année 1939 sont également rares. Frappées initialement à 443835 exemplaires auxquelles il faut rajouter 3918 exemplaires frappés en 1940, ces pièces ont été refondues en raison de la guerre. 

On peut également noter que seules 46584 pièces de 20 francs argent ont été fabriquées en 1936. Là encore ces pièces rares se négocient pour un prix élevé, entre 450 et 900 euro selon leur état. 

Les pièces les moins rares de la série sont celles de 1933. Cette année là ce ne sont pas moins de 24 447 048 exemplaires de la pièce 20 francs Turin qui ont été fabriqués.

Pour le reste on observe une certaine irrégularité dans le tirage des pièces. Cette irrégularité s’explique par l’instabilité monétaire de l’époque. Le franc fut chahuté dès 1931 puis dévalué en 1938. 

Des pièces de 20 francs or aux pièces de 20 francs argent...

Il faut dire que les pièces de 20 francs en argent ont été émises dans le cadre du franc Poincaré instauré en 1928 et dont la valeur représentait seulement 1/5ème du Franc Germinal créé par Napoléon Premier. 

Les nouvelles pièces de 20 franc remplaçaient les pièces de type Napoléon ou pièces de 20 francs or, qui ont eu cours sans changement entre 1803 et 1914. La nouvelle pièce de 20 francs argent marquait donc comme un fait accompli la dévaluation massive de la valeur franc consécutive à la première guerre mondiale. Une nouvelle pièce d’or identique en poids au Napoléon fut aussi créée : il s’agit de la pièce de 100 francs or Bazor qui ne connut jamais la consécration de la libre circulation. Mais c’est une autre histoire. 

Les pièces de 20 francs argent de type Turin ne manquent pas d’intérêt, aussi bien pour les collectionneurs que pour les investisseurs. 

Ces pièces ont un beau style art déco caractéristique de leur temps. On peut voir à l’avers le portrait de Marianne aux cheveux courts. Elle est coiffée comme il se doit du bonnet phrygien. Au revers la valeur faciale, le millésime et la devise de la République sont inscrits entre deux épis de blés verticaux dont 2 feuilles se rejoignent.

Les pièces de 20 francs argent de type Turin sont moins grosses que les classiques écus français de 5 francs frappés tout au long du XIXème siècle et la pureté de l’argent qu’elles contiennent est moins élevée (68% contre 90% pour les écus), mais elles méritent à coup sûr de figurer dans une collection de pièces d’argent. Les pièces de 20 francs argent peuvent aussi bien sûr s’acheter en lots pour l’investissement. 

Liens pour acheter des pièces

Pour Acheter des pièces 20 francs argent (eBay France), cliquez ici

Pièces de 20 francs or (franc Germinal)

Découvrez des Pièces de 100 Francs Or Bazor, cliquez ici 

Livres de cotation de référence

Acheter Le Catalogue de Cotation de Référence sur les Pièces en Franc (le Franc Poche)

Le Gadoury rouge (Catalogue de références sur les Pièces françaises)

Combien valent les pièces de 10 francs or ? Cette question est très souvent posée.

Principaux types de pièces de 10 francs or

Vidéo : pièces de 10 francs or : rareté et valeur

Pièces de 10 francs or : rareté et valeur

Les pièces de 10 francs or valent toujours au minimum leur poids en or fin. Cette valeur évolue en fonction des cours de l’or sur le marché mondial. Bien entendu ce prix peut varier à la hausse ou à la baisse selon l’offre et la demande de métaux précieux.

Le prix des pièces de 10 francs or varie selon les cours de l'or

Le prix des pièces de 10 francs or varie selon les cours de l'or

Les pièces de 10 francs or ont toutes le même poids. Elles pèsent 3,2258 grammes. Elles sont constituées d’or pur à 900 millièmes ou 90% si l’on préfère. Cela signifie qu’elles contiennent 2,90 grammes d’or pur et 0,32 grammes d’alliage.

Caractéristiques techniques des pièces de 10 francs or

Caractéristiques techniques des pièces de 10 francs or

Cet alliage est généralement composé de cuivre et il est parfois mélangé avec une petite quantité d’argent.

La composition métallique des pièces s’explique par le fait que ces pièces étaient destinées à la circulation courante. L’or étant un métal ductile, c’est-à-dire fragile, lorsqu’il est pur à 100%, les pièces destinées à la circulation courante étaient mélangées avec un pourcentage de métal destiné à rendre les pièces plus solides.

Le pourcentage du métal pur contenu par les pièces de 10 francs or a été fixé par la loi du 17 germinal an XI, c’est-à-dire le 7 avril 1803. Les pièces de 10 francs or ont donc la même teneur en or fin que toutes les pièces d’or françaises frappées dans le cadre du franc “Germinal”.

Les pièces de 10 francs or conformes au Franc Germinal de Napoléon

Les pièces de 10 francs or conformes au Franc Germinal de Napoléon

Cette loi a été établie par Napoléon Ier et a fixé pour plus d’un siècle le poids de toutes les pièces d’or françaises, en particulier des pièces de 20 francs or. Ces pièces d’or sont également connues sous le nom de “Napoléon” car les pièces frappées sous le règne de Napoléon portaient son portrait. On les appelle aussi parfois Louis d’or car avant la Révolution française les monnaies d’or portaient le portrait des rois de France, le dernier étant Louis XVI.

Les pièces de 10 francs or correspondent exactement à la moitié d’une pièce de type Napoléon de 20 francs or : 3,2258 grammes pour les pièces de 10 francs contre 6,45161 grammes pour les pièces de 20 francs or. Les pièces de 10 francs or sont parfois désignées sous le nom de demi Napoléon ou demi Louis d’or.

Napoléon de 20 francs or et demi Napoléon de 10 francs or

Napoléon de 20 francs or et demi Napoléon de 10 francs or

Les pièces de 10 francs or ont été fabriquées entre 1850 et 1914 : les premières pièces de 10 francs n’ont été fabriquées qu’à partir de la deuxième moitié du XIXème siècle.

Les premières pièces de 10 francs or portent à l’avers le portrait de Cérès, une divinité antique. Ces pièces ont été frappées sous la IIème République. Par la suite les pièces ont été modifiées à chaque changement de régime. Il existe des pièces à l’effigie de Napoléon III dont le portrait est alternativement nu ou lauré. La pièce de 10 francs Cérès a été rééditée sous la IIIème République jusqu’en 1899. Elle a été remplacée par la pièce de 10 francs or Marianne Coq frappée entre 1899 et 1914.

Il existe donc 4 types principaux de pièces de 10 francs or auxquels il faut rajouter les pièces identiques en poids frappées dans le cadre de l’Union Latine. Nous y reviendrons.

Les demi Napoléon de 10 francs or ont longtemps fait l’objet d’une cotation à la Bourse de Paris au même titre que les pièces de 20 francs or. Ces pièces de monnaie ont été frappées dans des quantités assez importantes. Au total, entre 1850 et 1914 plus de 127 millions de pièces ont été fabriquées. Pas moins de 370 kilos d’or ont été transformés en pièces de 10 francs. Ce chiffre peut sembler élevé au premier abord mais il est pourtant très faible par rapport aux chiffres de fabrication des pièces de 20 francs or. Entre 1803 et 1914, plus d'un demi-milliard de pièces de 20 francs or ont été fabriquées, ce qui représente près de 3000 tonnes d'or.

10 francs or : quantités fabriquées

10 francs or : quantités fabriquées

Les pièces de 10 francs or n’ont pas toutes la même valeur. Les pièces les moins rares sont les pièces de 10 francs or Napoléon III tête laurée et tête nue, suivies par les pièces 10 francs Marianne Coq. Viennent ensuite les pièces 10 francs Napoléon III petit module, puis les 10 francs Cérès IIème République et enfin les pièces de 10 francs Cérès IIIème République, qui ont été rapidement remplacées par les pièces 10 francs Marianne Coq.

Parmi les très grandes rareté on peut citer les pièces 10 francs Cérès IIème République Flanc Bruni, frappées en 1878 à seulement 30 exemplaires. Ces pièces valent entre 9000 et 13000 euro.

De façon générale les pièces de 10 francs or en excellent état de conservation peuvent se vendre à un prix nettement plus élevé que la valeur du métal qu’elles contiennent. Ces pièces ont une valeur numismatique ou une valeur de collection si l’on préfère.

Pièce de 10 francs or Suisse

Pièce de 10 francs or Suisse

Les pièces de 10 francs sont également connues et utilisées comme des pièces d’or d’investissement. Dans ce cas les investisseurs cherchent à les acheter en payant la prime la plus basse possible par rapport à leur valeur métallique.

Pièce de 10 francs or Autriche

Pièce de 10 francs or Autriche

Pour terminer on peut citer les pièces de 10 francs frappées sur le modèle des pièces françaises par des pays étrangers. Il y a d’abord les pièces de 10 francs or Suisses, qui sont des “demi Vreneli”. Ces pièces ont été frappées entre 1911 et 1922. Ces pièces, strictement identiques aux demi Napoléons français sont très appréciées par les collectionneurs. On peut mentionner également les pièces de 4 florins d’Autriche frappées entre 1870 et 1891 sur le modèle des pièces de 10 francs or françaises. Ces pièces ont fait l’objet de refrappes moderne avec le millésime immobilisé de 1892. Citons enfin les pièces de 10 francs or de Tunisie sous Protectorat français frappées entre 1891 et 1902. Là encore, ces pièces sont de bons objets de collection.

Pièce de 10 francs or Tunisie

Pièce de 10 francs or Tunisie

Pour conclure on peut dire que les pièces de 10 francs or valent au minimum leur poids en or pur, même si elles sont très abîmées, mais que la plupart des pièces ont une valeur numismatique supérieure à leurs poids en or à condition d’être dans un excellent état de conservation.

Autres pages sur les pièces de 10 francs or

Pièces de 10 francs or en vente sur eBay

Catalogues de cotations

Catalogue Le Franc 10

Catalogue Le Franc poche

Catalogue Gadoury rouge

Catalogues World coins

Autres vidéos sur les pièces d'or françaises

20 francs or Marianne Coq : rareté et valeur

20 francs or Génie : les pièces d'or au Génie de la France

Acheter des pièces de 40 francs or

Louis d'or

Les pièces d’or de 20 francs dites "Marianne Coq" font partie des pièces françaises les plus connues en France et dans le monde entier. On appelle ces pièces “Marianne” ou “Coq” en raison des gravures qu’elles représentent.

Vidéo : Quelle est la rareté et la valeur des pièces de 20 francs or dites "Marianne Coq" ?

Vidéo : Quelle est la rareté et la valeur des pièces de 20 francs or dites

Vidéo : 20 francs or Marianne Coq, rareté et valeur

Le côté face de la pièce représente un buste drapé de Marianne coiffée du bonnet phrygien décoré de feuilles de chêne. Marianne est la personnification de la République française.

Photo des deux faces d'une pièce de 20 francs or Marianne Coq

Photo des deux faces d'une pièce de 20 francs or Marianne Coq

Sur le côté pile de la pièce on peut voir un coq fièrement dressé, entouré par la devise de la République : Liberté, Egalité, Fraternité. Le coq symbolise le peuple français.

Le dessin des pièces 20 francs or Marianne Coq est l’oeuvre de Jules Chaplain, un maître incontesté de la médaille et de la monnaie française au XIXème siècle qui était déjà reconnu et admiré de son vivant. La gravure de ses superbes pièces de 20 francs or lui a valu de passer à la postérité. Le portrait de Marianne a été repris sur la médaille de l’exposition universelle de Paris en 1900. Le nouvel emblème monétaire de la France a obtenu une reconnaissance universelle.

Portrait de Chaplain, auteur de la pièce de 20 francs or Marianne Coq

Portrait de Chaplain, auteur de la pièce de 20 francs or Marianne Coq

Les pièces de 20 francs or Marianne Coq ont été fabriquées entre 1899 et 1914. Des pièces identiques ont été refrappées en 1921 et entre 1951 et 1960, avec les mêmes coins que les pièces fabriquées antérieurement à 1914 et sans changement de millésime.

Caractéristiques techniques des pièces de 20 francs or Coq

Caractéristiques techniques des pièces de 20 francs or Coq

La mise en circulation des pièces de 20 francs or Marianne Coq s’inscrit dans le prolongement de la longue suite des pièces d’or de 20 francs inaugurée par Napoléon Ier en 1803 dans le cadre du Franc Germinal. Les pièces de 20 francs or Coq reprennent en tous points les caractéristiques des pièces de 20 francs créées par Napoléon Ier. Elles pèsent 6,45 grammes d’or pur à 900 millièmes ou 90 pour cent si l’on préfère et leur diamètre est de 21 millimètres. Chaque pièce contient 5,80 grammes d’or pur et 10% d’alliage en cuivre.

Reprise du dessin des portraits de Marianne sur la médaille de l'Exposition Universelle de 1900

Reprise du dessin des portraits de Marianne sur la médaille de l'Exposition Universelle de 1900

Après le désastre de la guerre franco-allemande de 1870 et la fin du Second Empire de Napoléon III, la IIIème République a repris la fabrication des pièces de 20 francs or avec les pièces au Génie de Dupré. Ce type de pièces était apparu pour la première fois pendant la Révolution française et avait été repris sous la IIème République en 1848 et 1849. Mais vers la fin du XIXème siècle, le régime républicain, un temps mis en balance avec une nouvelle restauration monarchique, était fermement établi. L’opinion publique réclama l’adoption de nouvelles monnaies.

A la suite d'une campagne de presse réclamant la modification des types monétaires et l'adoption d'empreintes qui fussent propres à la troisième République, la direction des Beaux-Arts chargea, en décembre 1895, Chaplain de graver de nouvelles monnaies.

Suite des pièces de 20 francs or : du Second Empire à la IIIème République

Suite des pièces de 20 francs or : du Second Empire à la IIIème République

Les premières pièces de type 20 francs Coq furent mises en circulation en 1899. A propos de la pièce, De Foville, qui était Directeur de la Monnaie déclara ceci : “La pièce d’or signée Chaplain est superbe et nous lui pardonnons volontiers ce que certains critiques ont appelé ses anachronismes et le profil martial de la République". Il rajouta qu'on pouvait aussi pardonner à cette nouvelle pièce "les allures militaristes du coq gaulois et sur la tranche, la vieille devise "Dieu Protège la France", qu’il eût été bien sot de faire disparaître”.

En parlant d’anachronisme De Foville évoque le fait que les gaulois n’utilisaient pas eux même le coq comme emblème. Il s’agit d’une construction symbolique postérieure. Et à propos du style de la pièce, De Foville qualifie justement la pièce comme martiale et militariste. La République française souhaitait alors s’affirmer contre la menace allemande grandissante.

Cette dimension militariste a par la suite été bien mise en valeur dans une affiche d’Abel Faivre éditée pendant la première guerre mondiale. On y voit le coq gaulois de la pièce de 20 francs or s’en prendre à un soldat allemand.

Affiche d'Abel Faivre (1915)

Affiche d'Abel Faivre (1915)

La pièce reflète également les grandes évolutions de l’époque, puisqu’à partir de 1907, après la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat la devise “Dieu Protège la France” a finalement été remplacée par la devise “Liberté Egalité Fraternité”.

Même si la dimension militariste de la pièce pourrait être discutée, sur le plan esthétique, les pièces de 20 francs or Marianne Coq conservent le goût d’une belle époque.

Le début de la première guerre mondiale en 1914 a mis fin à la fabrication des pièces.

Cependant, plus de 200000 pièces ont été refrappées en 1921. Un peu moins de 37,5 millions de pièces 20 francs coq ont été fabriquées entre 1951 et 1960. Il s’agissait de reconstituer des stocks de pièces largement amoindris par les deux guerres mondiales et en particulier de faire peser le prix des Napoléons à la baisse après l’emprunt Pinay en 1952. En effet cet emprunt était indexé sur le cours officiel des pièces de 20 francs or.

20 francs or Marianne Coq : années de fabrication

20 francs or Marianne Coq : années de fabrication

Ces nouvelles pièces ont été fabriquées à l’aide des matrices d’origine, et avec des dates allant de 1907 à 1914. Ces pièces ont donc toutes la tranche inscrite “Liberté Egalité Fraternité”. En théorie il est impossible de distinguer les pièces antérieures à 1914 des refrappes, qui sont donc sous un régime fiscal identique.

Cependant une analyse au spectromètre de masse révèle une composition métallique légèrement différente entre les 20 francs Coq originales et les refrappes. Les pièces d’époque contiennent en moyenne 902,63 millièmes d’or contre 900,39 millièmes pour les refrappes. Les refrappes contiennent également 0,348 millièmes d’argent, alors que l’alliage des pièces originales est composé presque exclusivement de cuivre. Il peut donc exister une très légère différence de couleur entre les pièces qui sont plus ou moins pâles ou rouges selon leur teneur en argent et en cuivre. De façon générale les refrappes, qui n’ont pas circulé, sont en meilleur état de conservation que les pièces antérieures à 1914.

Au total de très grandes quantités de pièces de type 20 francs or Coq ont été fabriquées. Les stocks de pièces, qui avaient diminués pendant les 2 guerres mondiales, ont été largement reconstitués après 1945.

Les pièces frappées entre 1899 et 1906 sont relativement plus rares. En 1900 une petite série de moins de 10000 pièces de 20 francs Marianne Coq sur flan mat a été fabriquée. Ces pièces valent au minimum 5 fois plus que les pièces ordinaires. Pour le reste les pièces de 20 francs Marianne Coq sont d’excellentes pièces d’or d’investissement, bien connues en France et dans le monde entier. Leur valeur à la hausse ou à la baisse dépend de l’évolution des cours de l’or sur les marchés internationaux. En plus de la valeur du métal précieux qu’elles contiennent, ces pièces ont d’indiscutables qualités esthétiques et tout collectionneur de pièces françaises devrait en posséder au moins 1 exemplaire…

Autres pages sur les pièces de 20 francs or

Pièces de 20 francs or Coq en vente (chez Achat Or et Argent.fr

Les pièces françaises de 20 francs or : les "Napoléons" [Quantités fabriquées, tirages, statistiques]